Semaine nationale des proches aidants – Suzanne Côté s’implique et apporte son aide depuis 20 ans

Par Sandro Célant 12:00 AM - 18 novembre 2017
Temps de lecture :
Après 34 années comme infirmière, Suzanne Côté a été forcée vers la retraite en 1997 et, depuis ce temps, poursuit sa carrière au privé comme aidante naturelle auprès de son conjoint et de sa mère Bérangère Tremblay âgée bientôt de 98 ans. Photo Le Manic

Après 34 années comme infirmière, Suzanne Côté a été forcée vers la retraite en 1997 et, depuis ce temps, poursuit sa carrière au privé comme aidante naturelle auprès de son conjoint et de sa mère Bérangère Tremblay âgée bientôt de 98 ans. Photo Le Manic

Baie-Comeau – La semaine nationale des proches aidants du Québec s’est déroulée la semaine dernière et l’Association des aidants naturels de la Côte-Nord a profité de l’occasion pour tenir des activités de sensibilisation auprès de la population et aussi souligner les efforts de ces gens. Voici le court portrait de l’une d’elles, Suzanne Côté.

Après 34 années de loyaux services comme infirmière, Suzanne Côté a été contrainte de prendre sa retraite en 1997, une année qui a été marquante dans sa vie et ce, à bien des chapitres.

Victime d’une hernie discale, son conjoint a dû être opéré et, malheureusement, des complications durant l’intervention chirurgicale (une bactérie) ont attaqué ses vertèbres et ont grandement affecté ses membres inférieurs et sa mobilité.

L’infirmière de profession est rapidement devenue aidante naturelle. « Je dis que j’ai poursuivi ma carrière au privé. Je m’occupe de mon mari et de ma mère depuis 1997. Ce n’est pas toujours facile. Il y a des hauts et des bas. Personnellement, j’ai la chance d’avoir la santé et de pouvoir veiller sur eux », raconte la mère de deux enfants.

Enrichissant

Active près de son conjoint sur une base quotidienne, Mme Côté se déplace aussi, à chaque deux jours, vers la résidence Jolliet, afin de veiller sur sa mère Bérangère Tremblay, qui célébrera ses 98 ans le 13 janvier prochain.

« Elle est déménagée là-bas depuis peu et apprécie bien son nouvel entourage. Les gens sont bien intentionnés et moi, je supervise et m’assure que tout va bien », prend-elle la peine d’ajouter en riant.

Malgré les épreuves auxquelles elle est confrontée depuis deux décennies, Suzanne Côté garde sa bonne humeur et son bon moral. « Cela demande beaucoup, mais c’est très enrichissant comme travail. J’aime ce que je fais pour les personnes que j’aime. »

La dynamique aidante naturelle ne s’oublie pas à travers tout cela. « J’ai la santé et je dois garder la forme pour faire mon travail. J’adore aller marcher avec mes chiens, tôt le matin. J’aime la lecture, je fais de l’aqua-forme et j’avoue que je n’ai pas le temps de m’ennuyer », assure ce beau modèle de grande générosité humaine.

Durant la semaine

Les responsables ont organisé des cafés-rencontres à Baie-Comeau et dans diverses municipalités de la région durant la semaine des proches aidants en plus d’orchestrer deux présentations de la conférence intitulée Rire et grandir, qui a connu un franc succès.

L’objectif de cette campagne était d’informer la population sur la réalité et les besoins des proches aidants, qui prennent soin de personnes vulnérables de tout âge vivant avec diverses conditions de santé. Le Regroupement des aidants naturels du Québec (RANQ), dont l’Association des aidants naturels de la Côte-Nord (environ 115 membres dans la région) est associée, a placé cette semaine sous le thème Travailler et prendre soin d’un proche.

Partager cet article