Baie-Comeau s’entend à long terme avec le syndicat des cols bleus

Par Steeve Paradis 12:00 AM - 09 janvier 2018
Temps de lecture :

Le déneigement en 2018 aura pesé très lourd sur les finances publiques à Baie-Comeau avec un dépassement de 500 000 $ (en date du 6 décembre) sur un budget de 2,1 M$. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – La Ville de Baie-Comeau et le syndicat de ses employés manuels ont conclu lundi une entente de principe pour le renouvellement de la convention collective qui les lie. Cette entente, si elle est acceptée par les membres du syndicat, sera d’une durée de sept ans. La précédente convention était échue depuis près de deux ans.

Cette durée pour le moins hors de l’ordinaire est apparue dans le décor avec l’arrivée du nouveau conseil municipal, a confié le maire Yves Montigny en entrevue avec Le Manic.

« Au départ, les négociations n’allaient pas vers cette vision (un contrat de sept ans), mais le nouveau conseil l’a amenée en cours de discussion et on a constaté que c’était dans la volonté des deux parties », a-t-il fait valoir.

Quant à la durée de l’entente, le maire reconnait qu’elle n’est « vraiment pas habituelle », mais soutient qu’elle était importante pour le conseil municipal. « Ça va nous aider dans notre planification à long terme », a-t-il indiqué en soulignant que les deux parties pourront désormais « travailler sur autre chose, comme les relations humaines, la bonne collaboration et la fierté ».

Dans les faits, cette entente ne couvrira toutefois que les cinq prochaines années puisqu’elle est rétroactive à mars 2016, date d’échéance de la précédente convention, qui était de quatre ans. L’entente actuelle s’étend jusqu’en mars 2023.

Du côté salarial, l’entente de principe propose une augmentation moyenne de 1,57 % par année pour la durée du contrat, « ce qui respecte la capacité de payer de la Ville », a assuré M. Montigny. « On voulait (un pourcentage) qui tourne autour de l’indice des prix à la consommation (IPC) », a-t-il expliqué. Entre novembre 2016 et novembre 2017, l’IPC était de 1,7 % au Québec.

Le Syndicat des employées et employés manuels de la Ville de Baie-Comeau regroupe une cinquantaine d’employés permanents et une vingtaine d’employés temporaires.

Partager cet article