Students on ice marque Elliot, Arianne et Alicia

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 15 septembre 2018
Temps de lecture :
Le match de soccer disputé avec « une mer d’icebergs en toile de fond » a été un moment mémorable de l’avis des trois participants de Baie-Comeau.

Le match de soccer disputé avec « une mer d’icebergs en toile de fond » a été un moment mémorable de l’avis des trois participants de Baie-Comeau.

Baie-Comeau – Si l’on se fie au bilan qui vient d’être dressé, l’expérience avec Students on ice restera gravée dans la mémoire des trois jeunes de Baie-Comeau qui y ont pris part, cet été, grâce à un quatrième partenariat entre l’organisation de l’expédition scientifique et la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka (RMBMU).

Du 23 juillet au 7 août, Elliot Lavoie Côté, Arianne Tremblay et Alicia Lapointe, tous trois âgés de 17 ans, ont participé à l’expédition annuelle du programme Students on ice en compagnie de 124 autres jeunes de partout dans le monde. Ils ont parcouru l’Arctique canadien et le Groenland à bord d’un navire scientifique.

Avec l’aide d’une équipe de scientifiques, d’artistes, d’historiens, de politiciens et de leaders autochtones, ces jeunes ont eu le privilège de constater de visu les conséquences des changements climatiques, leur impact sur les communautés et les solutions qui se profilent. Ils ont ainsi pu élargir leurs horizons.

Du soccer mémorable
Selon le compte-rendu livré par la RMBMU dans un communiqué, Elliot, Arianne et Alicia s’entendent sur le fait que la partie de soccer disputée en compagnie de la communauté de Qeqertarsuaq au Groenland, avec « une mer d’icebergs en toile de fond », demeure l’un des moments forts de leur périple.

« Tout le monde chantait et s’encourageait dans plusieurs langues sur ce qui pourrait être considéré, selon moi, comme le plus beau terrain de sport au monde », a d’ailleurs déclaré le jeune homme à son retour. Cette journée-là si particulière a pris fin avec un spectacle musical qui a ainsi « réuni les habitants et les participants de l’expédition dans le langage universel du chant et de la danse », selon l’équipe.

Arianne Tremblay se souvient aussi de sa première excursion en zodiac, qui lui a permis de voir, mais aussi de toucher et de goûter des icebergs. « Le bruit des craquements et des fragments de glace qui se détachent est un spectacle à la fois triste et magnifique », a-t-elle indiqué.

Pour sa part, Alicia Lapointe a été conquise par la splendeur du Nunavut. Elle a témoigné avoir constaté pendant l’expédition qu’elle ne connaissait pas vraiment son pays et sa grande beauté. Parmi les choses qu’elle retient, c’est son désir de faire ce qu’elle peut pour inciter les élus locaux à mettre en place davantage de mesures pour la protection de l’environnement.

Partager leur savoir
Les trois jeunes Baie-Comois amorceront bientôt une tournée de conférences et d’activités de sensibilisation afin, d’une certaine façon, de redonner au suivant en transmettant le bagage culturel et scientifique qu’ils possèdent désormais grâce à Students on ice.

Depuis 2015, huit jeunes de la région ont participé à une expédition scientifique avec le soutien financier du Fonds Aluminerie de Baie-Comeau pour les collectivités durables.

Partager cet article