Morissette est toujours comblé de revenir à Baie-Comeau

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Morissette est toujours comblé de revenir à Baie-Comeau
Le Baie-Comois Dave Morissette a effectué un autre retour en ville remarqué dans le cadre du 50e anniversaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Sur la photo, l’invité pose fièrement en compagnie du maire Yves Montigny ainis que le personnel et les joueurs du Drakkar. Photos Le Manic

Baie-Comeau – Dave Morissette ne change pas et le dynamique personnage l’a prouvé une fois de plus, dimanche matin, lors d’un brunch populaire visant à souligner le 50e anniversaire d’existence de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Le Baie-Comois de 47 ans n’a jamais renié ses origines et se dit comblé de revenir en ville à chaque fois. Invité pour animer le déjeuner public réunissant 225 personnes, l’animateur vedette du réseau TVA Sports n’a pas mis de temps à capter l’attention de l’audience.

Tout en survolant sa carrière comme hockeyeur, Morissette n’a pu s’empêcher de lancer quelques messages humoristiques à l’endroit du commissaire Gilles Courteau, qui a bien connu l’homme fort totalisant 791 minutes de punition au sein du réseau québécois.

Le choix de première ronde des Cataractes de Shawinigan (4e au total) en 1988 a beaucoup évolué au cours de toutes ces années. « J’ai toujours dit que la vie était un match de hockey avec toutes les valeurs et le respect que cela comporte. Aujourd’hui, je sais qui je suis et c’est grâce aux gens qui ont été autour de moi », a lancé le père de deux enfants.

Rendre hommage

Morissette a profité de son allocution pour rendre hommage à la concession du Drakkar tout en soulignant le brio de l’attaquant russe Ivan Chekhovich ainsi que le fameux record d’équipe pour les 13 victoires consécutives.

L’orateur a aussi parlé de fierté. « Je suis toujours fier d’entendre le nom de Baie-Comeau par l’entremise du Drakkar et c’est pourquoi j’adore revenir et parler de hockey avec les partisans. »

Prenant la parole, quelques instants plus tard, le maire Yves Montigny, qui a eu une rencontre privée avec M. Courteau la veille, a enchaîné dans le même sens en rappelant l’importance et l’impact d’un club junior.

« Baie-Comeau est une ville de hockey et doit le rester. Il y a présentement des dossiers à traiter, mais on ne le perdra pas notre club, fiez-vous sur moi », a lancé le premier magistrat.

Gilles Courteau a enchaîné à son tour en revenant sur les fameuses rencontres du comité de discipline avec l’ex-dur à cuire tout en félicitant l’organisation baie-comoise pour le travail réalisé depuis 22 ans.

« Le Drakkar possède une belle réputation et une belle histoire au sein de la ligue. Nous n’avons jamais eu de problème avec la concession et nous allons continuer de travailler fort pour que l’aventure dure encore longtemps », a résumé le dirigeant.

En vitesse

Plusieurs anciens joueurs originaires de Baie-Comeau, Sept-Îles et même de la Haute-Côte-Nord se sont déplacés pour prendre part à l’événement…Véritable encyclopédie, le Baie-Comois René Arsenault a mis en place une petite exposition de hockey que les amateurs ont pu admirer en survolant ces nombreux souvenirs…Après des recherches minutieuses, l’expert a confirmé qu’un total de 132 joueurs de Baie-Comeau et du reste de la région ont disputé au moins un match au sein de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des