Les propriétaires de taxi en grève jeudi matin à Baie-Comeau

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Les propriétaires de taxi en grève jeudi matin à Baie-Comeau
Les propriétaires de permis chez Taxis Unis à Baie-Comeau emboîtent le pas au mouvement de grèves tournantes jeudi matin. Photos Le Manic

Ne cherchez pas un taxi à Baie-Comeau jeudi de 9 h à 11 h, car les propriétaires des 20 véhicules de la flotte de Taxis Unis débraieront. Ils emboîteront le pas à une série de grèves tournantes au Québec.

« On pénalise un peu la population, mais le problème, ce n’est pas la population, le problème c’est le gouvernement », martèle le président de Taxis Unis, Donald Desrosiers.

En effet, les débrayages des propriétaires de taxi au Québec font suite au projet de loi 17 prévoyant la déréglementation de leur industrie en raison de la présence des services d’Uber dans certaines grandes villes. M. Desrosiers considère que le gouvernement veut carrément les exproprier sans leur donner la valeur de leur permis.

« N’importe quel particulier va pouvoir faire du transport. Si le gouvernement veut la faire (la déréglementation), qu’il nous donne la valeur que ça vaut et qu’il nous tasse ensuite et on va faire comme les autres », poursuit le président. Cette valeur, il l’évalue entre 55 000 et 60 000 $ par permis à Baie-Comeau, ce qui est de deux à trois fois moins qu’à Montréal.

Même si Uber est absent du paysage régional, « il y a quand même des particuliers qui font du taxi au noir et on les connaît », assure M. Desrosiers.

L’an passé, sur les 250 M$ débloqués par Québec pour les propriétaires de permis de taxi en guise de compensations liées à la modernisation de leur industrie, chaque propriétaire chez nous a reçu 1 000 $. Dans les grandes villes, la compensation a atteint jusqu’à 45 000 $. « Ils ont dit que c’est pour une perte de revenus », poursuit le président, en soulignant que 20 000 $ pour l’ensemble des propriétaires à Baie-Comeau, c’est un montant ridicule.

Achalandage limité

En débrayant de 9 h à 11 h, l’industrie du taxi choisit une période de la journée qui est plus ou moins achalandée. L’entreprise Taxis Unis a informé de la situation les organisations avec lesquelles elle fait souvent affaire pendant ce laps de temps, comme Postes Canada et l’hôpital.

M. Desrosiers souligne que le transport par taxi demeurera disponible pour toute urgence.

Les propriétaires de taxi de Baie-Comeau envisagent se rassembler sur le stationnement du centre Manicouagan pendant le débrayage de demain.

Partager cet article

1
Laissez un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Martin Pare Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Martin Pare
Invité
Martin Pare

Bravo aux propriétaires et chauffeurs de votre coin! Félicitations pour votre débrayage. Trois-Rivières est avec vous tous. On doit garder notre mobilisation active et unie. La bataille n’est pas terminée!