L’optimisme règne au Centre d’action bénévole

Par ixmedia 8:00 AM - 01 octobre 2019
Temps de lecture :

« On a un bilan très très positif, mais il reste encore des efforts à faire en l’an deux », prévient la directrice générale de l’organisme, Cindy Berger.

Malgré certaines difficultés de recrutement de bénévoles rencontrées dans les premiers mois d’existence du nouveau centre, les choses se sont replacées avec l’arrivée dans le portrait de 30 bénévoles.

Comme le fait remarquer Mme Berger, au départ, l’objectif ciblait le recrutement d’une vingtaine de bénévoles pour la première année. « On s’était dit que si on atteignait ça, ça serait extraordinaire. » Or, passer de trois à 30 personnes prêtes à donner de leur temps pour la communauté, principalement les aînés en perte d’autonomie, ça ne s’est pas fait en criant ciseau.

« On a semé nos efforts un peu partout et c’est comme si tout s’était mis à pousser. Tout ce qui a été fait, ç’a porté ses fruits », se réjouit la directrice générale.

Faut-il rappeler que la naissance du Centre d’action bénévole de la MRC de Manicouagan est survenue 18 mois après la fermeture du Centre de bénévolat Manicouagan dans des circonstances difficiles ayant mené à une faillite. Il aura cependant fallu attendre quelques mois encore pour la reprise des services auprès des bénéficiaires.

Accompagnements et repas

En l’espace d’un an, pas moins de 700 accompagnements en transport ont été réalisés, en plus des 6 000 repas livrés à domicile grâce au service de popote roulante.

Les besoins de la clientèle en accompagnements pour le transport sont principalement pour se rendre à des rendez-vous médicaux, mais aussi pour effectuer des emplettes, comme l’épicerie. « Notre offre de services, c’est toujours dans un but de maintien à domicile », rappelle Mme Berger.

Dans le milieu, le CAB reçoit des demandes pour des visites d’amitié, mais le nombre de bénévoles ne permet pas encore d’y répondre.

Au cours des prochaines semaines, une agente de développement de l’action bénévole devrait entrer en poste. Son mandat sera notamment de défricher le terrain dans l’est de la MRC. Les besoins existent à Franquelin, Godbout et Baie-Trinité, mais faute de bénévoles, ils ne peuvent être comblés.

Du côté ouest du territoire, le centre espère recruter des bénévoles à Pointe-Lebel et ainsi éviter de devoir faire appel à des gens du secteur Mingan pour intervenir auprès de la clientèle.

Partager cet article