Abolition des bagarres : Pierre Rioux est d’accord

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Abolition des bagarres : Pierre Rioux est d’accord
Pierre Rioux n’a absolument rien contre une possible abolition des bagarres dans le circuit junior majeur québécois.

Le directeur général du Drakkar Pierre Rioux est l’un de ceux qui est en accord avec une éventuelle abolition des bagarres dans la LHJMQ, une question qui sera étudiée par la Ligue prochainement.

« J’ai connu ce temps-là. J’en ai reçu quelques-uns, des coups de poings dans la face », a lancé Rioux, qui a fait son hockey junior majeur de 1979 à 1982, à une époque où les gants tombaient beaucoup plus facilement qu’aujourd’hui. Rioux n’était pourtant pas reconnu comme étant un redresseur de torts.

« L’abolition des bagarres, on s’en va vers là. On punit sévèrement les coups à la tête, les mises en échec blind side. Les bagarres, c’est la prochaine étape. Un coup de poing dans la face, c’est un coup à la tête », a-t-il ajouté.

Rioux indique que la fin des bagarres ne signifierait pas pour autant un hockey dénué de robustesse. « Ça n’empêche pas d’être intense, de compléter ses mises en échec. Un gars comme Brendan Gallagher, il joue intensément, mais il ne droppe pas les mitaines pour autant. »

Le patron hockey du Drakkar réfute aussi les arguments de ceux qui croient que la disparition des bagarres entraînera une augmentation des coups salauds, les auteurs de ces derniers n’ayant plus à répondre de leurs actes au bout du poing.

« J’ai fait carrière en Europe où il n’y a pas de bagarres et il n’y avait pas plus de coups salauds », fait-il valoir. « Là-bas, si tu te battais, t’étais expulsé du match et si tu te battais dans les cinq dernières minutes du match, t’étais suspendu la game suivante. »

Pierre Rioux rappelle aussi que l’objectif derrière cette proposition est de penser à la sécurité des jeunes de 16 à 20 ans qui sillonnent les patinoires de la LHJMQ. « On veut éviter le plus possible les commotions cérébrales », a-t-il conclu.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des