COVID-19 : Ottawa subventionne les coûts de la quarantaine des travailleurs étrangers temporaires

Photo de Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Par Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
COVID-19 : Ottawa subventionne les coûts de la quarantaine des travailleurs étrangers temporaires
Courtoisie

La ministre fédérale de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, a annoncé ce lundi 13 avril l’implantation d’un nouveau programme d’aide financière s’adressant aux producteurs agricoles, pêcheurs et transformateurs alimentaires ayant besoin de main-d’oeuvre étrangère temporaire. 

Un montant de 50 millions de dollars est promis afin de couvrir les coûts engendrés par la mise en quarantaine de ces travailleurs.

« Ces milliers de travailleurs étrangers temporaires pourront finalement venir au pays, mais ils devront toutefois se soumettre à une stricte période d’isolement de 14 jours à leur arrivée, ce qui implique des coûts significativement plus élevés pour les entreprises », a précisé la ministre lors de son point de presse.

En plus de la responsabilité de payer les travailleurs pendant les deux semaines au cours desquelles ils ne pourront pas travailler, bon nombre d’employeurs sont également responsables d’offrir aux travailleurs le transport, le logement ainsi qu’un accès à la nourriture et aux produits de base dont ils ont besoin pour respecter toutes les conditions imposées par les autorités de santé publique.

« Reconnaissant l’importance de cette responsabilité, le gouvernement fédéral versera une aide de 1 500 $ pour chaque travailleur temporaire étranger, aux employeurs et ceux qui travaillent avec eux, afin que les exigences soient entièrement respectées », est-il dévoilé.

Le financement est conditionnel à ce que les employeurs n’enfreignent pas le protocole d’isolement de 14 jours ou tout autre ordre en matière de santé publique.

Ce programme sera offert aussi longtemps que la Loi sur la mise en quarantaine sera en vigueur et que le protocole d’isolement est suivi.

Isolement

Les règles de la période d’isolement obligatoire ont été clairement définies et diffusées aux employeurs, qui se sont eux-mêmes engagés à protéger la santé de leurs communautés et de leurs travailleurs.

Ceux qui ne respectent pas la Loi sur la mise en quarantaine ou le protocole d’isolement pourraient s’exposer à des amendes ou à des sanctions sévères.

« Conformément aux changements proposés, les employeurs pourraient s’exposer à des pénalités importantes, voire à une possible exclusion du programme, s’ils empêchent l’observation de l’ordre d’auto-isolement », de préciser Mme Bibeau.

Précisions

Notons que 50 000 à 60 000 travailleurs étrangers sont embauchés dans les secteurs de l’agriculture, de de la transformation des aliments et des produits de la mer chaque année. Tout de même, environ 15 000 postes demeurent vacants.

Aucun voyageur, y compris les travailleurs étrangers temporaires, qui présente des symptômes de la COVID-19 n’est autorisé à monter à bord de vols internationaux à destination du Canada.

Cette aide est accessible à toutes les entreprises de production alimentaire qui dépendent de travailleurs étrangers temporaires, y compris celles provenant des secteurs de l’agriculture primaire et de la transformation alimentaire, ainsi que de la pêche et l’aquaculture.

Partager cet article

1
Laissez un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Denis poirier Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Denis poirier
Invité
Denis poirier

Tout est Bizare 40 étranger viennent travailler le s commerces reprennent vie cette semaine même non essentiel et juste après la SQ nous demandes de ne pas prendre nos auto pour ce promener sauf si c’est obligatoire ouf c est assez mêlant