COVID-19 : plus question de pouvoirs accrus pour l’escouade à Baie-Comeau

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
COVID-19 : plus question de pouvoirs accrus pour l’escouade à Baie-Comeau
On aperçoit le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, lors de la séance régulière du conseil municipal de lundi soir, tenue par visioconférence.

Après avoir accordé lundi soir des pouvoirs accrus à son escouade COVID-19, pouvant aller jusqu’à l’émission de constats d’infraction, la Ville de Baie-Comeau fait marche arrière. Le maire Yves Montigny utilise son droit de veto suspensif pour annuler les nouvelles modifications au règlement sur la paix, le bon ordre et la sécurité publique.

Annoncé mercredi avant-midi, ce revirement fait suite aux inquiétudes manifestées par des citoyens. « Ainsi, j’ai informé le Service du greffe et des affaires juridiques que j’impose mon droit de veto suspensif de maire afin de ne pas adopter ces modifications au règlement », explique M. Montigny dans un communiqué.

L’escouade poursuivra donc son travail de sensibilisation dans la communauté, comme elle le fait depuis le 2 avril, mais plus question que ses membres puissent sévir par des constats d’infraction et des amendes pouvant aller jusqu’à 1 000 $.

Le maire souligne que les nouvelles mesures généraient beaucoup de confusion au sein de la population. « Il faut comprendre que le contexte de la pandémie de COVID-19 est particulier, que la situation évolue rapidement et nous demande de réagir en conséquence pour le bien de la communauté. »

L’accroissement des pouvoirs de l’escouade ont fait l’objet d’un projet de règlement adopté à une séance extraordinaire le 6 avril. La prochaine étape demeurait l’adoption du règlement à la séance régulière du 20 avril. « C’était il y a deux semaines, ce qui semble une éternité durant cette pandémie et à un moment où davantage d’incertitude planait concernant la propagation du coronavirus », poursuit le maire.

Rappelons que le règlement adopté par la Ville en début de semaine aurait aussi permis à certains de ses membres d’investir des propriétés privées, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, pour émettre des constats d’infraction aux citoyens récalcitrants à l’égard du respect des consignes sanitaires.

Ça va bien

Par ailleurs, M. Montigny souligne avoir profité de ses discussions récentes avec le ministre responsable de la Côte-Nord, Jonatan Julien, le député provincial Martin Ouellet et la garde rapprochée du premier ministre François Legault pour leur faire savoir que « la situation va bien à Baie-Comeau et que nous sommes prêts à une réouverture progressive de certains commerces et de nos entreprises ».

Sur la question des points de contrôle par les policiers, l’élu considère cependant qu’ils doivent rester en place au moins jusqu’au 4 mai.

Même s’il continue de marteler l’importance du respect des consignes sanitaires et de distanciation sociale en place, M. Montigny souhaite tout de même une relance économique rapide avec un plan de réouverture de l’économie locale dès que les autorités provinciales donneront leur aval.

Enfin, le maire conclut en invitant les citoyens de Baie-Comeau à continuer de « faire preuve d’une discipline exemplaire ».

 

Partager cet article

3
Laissez un commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Rollande BernatchezROGER BEAUPREMarie-eve martel Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Marie-eve martel
Invité
Marie-eve martel

bravo!!! ça avait juste pas de bon sens!

ROGER BEAUPRE
Invité

Un gros merci de ne pas nous faire revivre 1972.

Rollande Bernatchez
Invité

Je crois que vous avez pris la bonne décision pour que le public ne se sente pas plus confiné que cela. Il est bien d’avoir une surveillance accrue pour les récalcitrants !!. Un gros avertissement et après le sevissement… Bravo Mr le Maire vous faire du bon travail.