Les familles invitées à participer au Défi Zéro déchet

Photo de Julien-Pierre Desmeules-Paré
Par Julien-Pierre Desmeules-Paré
Les familles invitées à participer au Défi Zéro déchet
L’an dernier, Marie-Ève Morin a été l’une des participantes au Défi Zéro déchet.

Effectuer une prise de conscience, c’est l’objectif que s’est donné la Régie de gestion des matières résiduelles de la Manicouagan (RGMRM) alors que débutera la deuxième édition du Défi Zéro déchet en famille qui aura lieu la semaine du 22 au 29 novembre. Trois familles auront la chance de participer et d’obtenir un suivi personnalisé par l’organisme.

En effet, les familles sont invitées à ne rien jeter pendant une semaine. Pour se faire, elles recevront l’aide de différentes alternatives existantes sur le territoire : une trousse zéro déchet du magasin de réemploi Phase 2, un guide du consommateur responsable, une carte interactive pour découvrir les organismes et entreprises locaux et finalement, un carnet de notes pour faire un suivit du défi.

« Lors de la première initiative en 2019, l’objectif était de prendre conscience que le geste de jeter est intégré à notre quotidien. Chaque jour, des centaines de tonnes de déchets sont collectées et traitées : elles ne disparaissent pas sans responsabilités. » explique la directrice générale, Isabelle Giasson, dans un communiqué.

« Imaginez-vous d’avoir à vous départir de vos déchets sur votre propre terrain, dans votre propre maison », raconte Marie-Ève Morin, participante de la première édition. « Pratiquer un comportement responsable n’est pas seulement dans notre habitude de recyclage ou de compostage, c’est d’abord d’améliorer notre comportement d’achat », renchérit-elle.

Les familles d’au moins deux personnes qui résident dans la Manicouagan sont invitées à envoyer leur candidature par courriel au demainmanicouagan@regiemanicouagan.qc.ca avant le 12 novembre. Les finalistes auront la chance de remporter une nuitée dans un nichoir d’oiseaux géant accompagné d’activités d’interprétation au Parc Nature de Pointe-aux-Outardes.

La RGMRM rappelle pour finir que le déchet qui a le moins d’impact sur l’environnement est celui que l’on ne produit pas.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires