Un plan gouvernemental de 49 actions pour développer le Nord

Par Vincent Rioux-Berrouard 11:45 AM - 07 Décembre 2020
Temps de lecture :

Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord

Le gouvernement du Québec a présenté ce lundi matin, un plan de 49 actions pour développer les communautés au nord du 49e parallèle. Le Plan d’action nordique 2020-2023 comprend des investissements de 1,4 G$, dont plus de la moitié des sommes, soit 778,6M$, provient du gouvernement du Québec.

Selon le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, Jonatan Julien, le plan a été conçu en partenariat avec les acteurs des milieux nordiques. Celui-ci est basé sur la volonté des populations d’habiter leur territoire indique le ministre Julien.

Les 49 actions du plan se divisent en 4 orientations, soit l’optimisation de l’accès au territoire, le développement d’un tissu économique fort et diversifié, avoir un milieu de vie attractif et conserver l’environnement nordique.

Parmi les mesures qu’on retrouve dans le plan qui touche spécifiquement la Côte-Nord, il y a la poursuite du développement des infrastructures de la Société ferroviaire et portuaire de la Pointe-Noire, le soutien des projets pilotes pour contrer les effets négatifs du navettage (Fly-in/Fly-out) et assurer la pérennité de l’accès multiusager du chemin de fer Tshiuetin.

De plus, le ministre Julien explique que le plan d’action prend aussi en compte des enjeux importants pour les régions nordiques tels que les télécommunications et l’amélioration des infrastructures pour l’accès des régions. Lors du point de presse, il a notamment discuté de l’importance de poursuivre le développement de la route 138 en Basse-Côte-Nord.

C’est la Société du Plan Nord qui sera responsable de réaliser ce plan d’action.

Collaboration avec les Premières Nations

Le plan d’action comprend aussi des mesures pour les Premières Nations. Le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, a indiqué que les communautés autochtones ont été consultées à ce sujet. Des 49 actions, 7 visent le développement social et culturel des Premières Nations et des Inuits. Celles-ci sont chiffrées à plus de 39 M$. Les mesures ciblent notamment la formation et l’éducation des membres des communautés autochtones.

«  On va pouvoir s’assurer  que le développement du territoire se fasse dans le respect des particularités autochtones qui habitent le territoire», affirme le ministre Lafrenière.

Partager cet article