La CCIM et ses membres réfléchissent à l’achat local

Par Steeve Paradis 11:00 AM - 04 février 2021
Temps de lecture :

L’achat local représente un enjeu crucial pour la Chambre de commerce et d’industrie de Manicouagan, a souligné la directrice générale de l’organisme, Myreille Lalancette.

Privilégier l’achat local. L’idée semble toujours bien belle, mais comment se traduit-elle dans les faits? Comment peut-on le maximiser? Voilà sur quoi se penche un groupe de réflexion mis sur pied par la Chambre de commerce et d’industrie de Manicouagan (CCIM).

Avec ce comité d’achat local, « on veut impliquer plus les entreprises afin de ne pas développer ça tout seul dans notre cour et ainsi créer des actions concertées avec elles », souligne la directrice générale de la CCIM, Myreille Lalancette.

Il y a actuellement 11 secteurs d’activité représentés dans ce comité, du commerce de détail à la construction en passant par l’alimentation et le transport. Les entreprises intéressées à participer à cette réflexion sont d’ailleurs invitées à contacter la CCIM.

« Comme l’achat local touche de nombreux enjeux, on veut avoir l’opinion du plus grand nombre de secteur d’activités possible. C’est important de connaître leur vision de l’achat local afin de prioriser les actions », ajoute Mme Lalancette.

Parmi les enjeux identifiés par la directrice générale, on retrouve le transport, un dossier quasi éternel sur la Côte-Nord, l’approvisionnement ou les fuites commerciales. Le comité pourra aussi mettre en lumière des initiatives déjà amorcées. « Il y a des maillages et des collaborations entre entreprises que je ne connaissais même pas », lance-t-elle.

Au fur et à mesure de l’avancement de ses travaux, qui s’amorcent à peine, le comité d’achat local formera des sous-comités par thème, « où les participants seront invités à s’impliquer selon leurs intérêts et leurs champs d’action », conclut Myreille Lalancette.

Partager cet article