Réactions à la gestion des forêts par le MFFP

Par Julien-Pierre Desmeules-Paré 6:00 AM - 09 mars 2021
Temps de lecture :

À la suite du reportage diffusé le jeudi 4 mars à l’émission Enquête de Radio-Canada, le maire Yves Montigny ainsi que le député Martin Ouellet ont tous deux réagi sur les réseaux sociaux afin de donner leur point de vue sur la situation actuelle de la gestion des forêts par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) du Québec.

Selon le maire de Baie-Comeau, la gestion inadéquate des forêts de la région vient grandement affecter l’économie locale. L’élimination des politiques et de la gestion uniforme sont nécessaires à la gestion durable de la forêt, croit-il. « Le mur à mur doit cesser immédiatement », explique-t-il.

Pour M. Montigny, il est temps de recréer la direction régionale de la Côte-Nord afin que les décisions soient prises sur le territoire. Il s’agira également d’une occasion d’amener plus de fonctionnaires en région, une promesse faite par François Legault. « Travaillons avec les gens qui habitent et viennent dans les régions forestières. La centralisation à outrance est nuisible à notre développement durable », écrit-il.

« C’est le temps de mettre l’énergie qu’il faut pour faire une gestion responsable de notre territoire forestier sur notre territoire reconnu par l’UNESCO », affirme le maire.

De son côté, Martin Ouellet s’inquiète d’une possible attaque économique de la part des États-Unis, qui pourraient être tentés de profiter du contexte de laisser-aller afin d’établir une taxe sur le bois d’œuvre québécois. « Les Américains, qui regardent ça, pourraient être tentés d’utiliser ce laxisme pour attaquer de nouveau l’économie forestière », précise-t-il.

Il partage l’opinion de M. Montigny quant à l’embauche de fonctionnaire en région. « L’expertise, elle doit se trouver sur le terrain, dans les régions, pas dans des tours à Québec. », en soulignant, lui aussi, que le gouvernement de la CAQ n’a pas encore réalisé sa promesse de transférer 5 000 emplois de fonctionnaires dans les régions.

M. Ouellet rappelle qu’il dénonce « depuis plusieurs années les problèmes de prévisibilité et de planification en forêt publique et demande des changements concrets ».

« Le MFFP échoue depuis des années à faire œuvrer les secteurs de concert pour protéger et développer l’ensemble de l’industrie », précise le député.

 

Partager cet article