Le Hermel est de moins en moins populaire

Par Emy-Jane Déry 10:53 AM - 21 octobre 2021
Temps de lecture :

Le Hermel à la Marina de Sept-Îles. Photo courtoisie

Le Hermel de Mylène Paquette a perdu près de la moitié de ses visiteurs estivaux depuis son installation permanente dans la Marina de Sept-Îles, en 2015.

Les statistiques de visite du Hermel sont en baisse constante depuis 2016, sa plus grosse année. L’embarcation de la rameuse avait attiré 7 661 visiteurs à la Marina. L’année suivante, 6 723. En 2018, ils ont été 5 715. La dernière année avant la pandémie, on y a recensé seulement 4 800 visiteurs.

En 2020, l’exposition a bien sûr été fermée en raison de la pandémie. En 2021, il faut dire que son retour s’est fait un mois plus tard qu’à l’habitude, en juillet. On compte 3 433 visiteurs pour la saison.

« De notre côté, nous sommes vraiment très contents de ce résultat, c’est extraordinaire, puisque nous avons présenté l’exposition seulement du début juillet à la mi-août », a commenté Patsy Keays, directrice des affaires corporatives au Port de Sept-Îles.

La célèbre rameuse océanique, Mylène Paquette, peinait encore à quitter l’embarcation qui lui a permis de traverser l’Atlantique Nord, seule, en 2013, lorsque le Port de Sept-Îles a annoncé qu’il en faisait l’acquisition.

Le bateau à rames a fait l’objet d’une couverture médiatique mondiale, tandis qu’elle a réalisé cet exploit sans précédent en 129 jours.

Créant la surprise, alors que cette histoire habitait encore pleinement les Québécois, le Port de Sept-Îles prévoyait en faire la fierté des Septiliens. Le bateau devait être placé au cœur d’une exposition dans un bâtiment construit spécialement à cet effet.

Le « timing » était bon en 2014, avec un nombre record de navires de croisières attendu à Sept-Îles. L’embarcation allait pouvoir bénéficier d’une tribune internationale et ses installations allaient servir d’accueil pour ces visiteurs.

Or, sept ans plus tard, le Hermel est dans la Marina du Port où on a mené des travaux de réaménagement de 220 000$, en 2015, pour l’exposition permanente. À l’époque, une baisse dans le secteur minier a provoqué un contexte économique peu favorable. En conséquence, le projet de construction d’un bâtiment avait été mis sur la glace. 

Bonifications à venir

Il est prévu que l’exposition soit bonifiée dans le futur. On aimerait notamment y ajouter du multimédia, mais le projet est encore embryonnaire. Déjà, on espère pouvoir ramener les écrans tactiles l’an prochain. Ils ont dû être retirés en raison des mesures sanitaires.

Le retour des croisières internationales l’an prochain risque d’avoir un impact sur le nombre de visiteurs de l’Hermel. Jusqu’à présent, sept croisières ont réservé leur venue à Sept-Îles. Le Port est toujours en attente des consignes sanitaires qui prévaudront pour ajuster leur accueil.  

Partager cet article