Le F.-A.-Gauthier reprend du service dimanche entre Matane et la Côte-Nord

Par Charlotte Paquet 6:00 AM - 06 mai 2022
Temps de lecture :

Le F.-A.-Gauthier sera de retour en service entre Matane et la Côte-Nord ce dimanche 8 mai après une absence de cinq semaines pour son arrêt technique obligatoire. Photo STQ

Le F.-A.-Gauthier reprendra le collier ce dimanche 8 mai à la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout, après son arrêt technique obligatoire annuel. Son retour sera marqué par la remise en service du système de propulsion au gaz naturel liquéfié (GNL).

Sur la touche depuis le 27 mars, le navire a quitté l’atelier de la Société des traversiers du Québec (STQ) à Québec pour revenir à son port d’attache de Matane samedi dernier.  Depuis, des employés s’affairent à la relance du système au GNL, beaucoup moins polluant que le diesel marin et hors service depuis la découverte de problèmes majeurs aux propulseurs du F.-A.-Gauthier en décembre 2018.

Des tests en mer sont prévus vendredi et samedi afin « de repartir le GNL et s’assurer que tout se passe bien sur le navire », indique Bruno Verreault, porte-parole de la STQ.

L’arrêt technique obligatoire annuel est imposé par Transports Canada pour le renouvellement des certifications du bateau. On en profite notamment pour inspecter les dispositifs d’évacuation en mer, faire l’entretien des génératrices et s’assurer de la bonne condition des rampes pour les automobiles.

« C’est vraiment un travail d’entretien et de maintenance », précise M. Verreault, en ajoutant que l’occasion est toujours belle pour effectuer certains travaux.

Le Saaremaa I repart

Le Saaremaa I, qui a pris la relève à la traverse Matane-Côte-Nord ces dernières semaines, doit quitter Matane pour Québec mardi prochain. Ce sera à son tour de passer l’étape de l’arrêt technique obligatoire.

Bruno Verreault explique que des travaux de mise aux normes sont ensuite prévus dans les prochains mois à bord du navire de relève, notamment pour moderniser les espaces des passagers afin de les mettre au goût du jour et à la couleur de la STQ. Il parle notamment de la réfection de la cafétéria et de la section-bar. « Notre seul enjeu, c’est l’approvisionnement en matériaux. »

Même s’il est appelé à remplacer le Trans-Saint-Laurent à la traverse Rivière-du-Loup/Saint-Siméon en 2026, soit à la fin du contrat de la compagnie Clarke comme exploitant de la traverse, le Saaremaa I gardera toujours son titre de navire de relève à la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout, assure le porte-parole.

Aussi, lorsque sa présence sera requise à la traverse plus à l’est, c’est le Félix-Antoine-Savard qui sera dépêché entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon.

Partager cet article