Les directeurs d’élections de la Côte-Nord ne craignent pas la pénurie de main-d’œuvre

Par Daniel Naud 12:00 PM - 02 septembre 2022
Temps de lecture :

Rick Tanguay, nouveau DGE de la circonscription de René-Lévesque, est confiant, tout comme son homologue dans Duplessis, que le processus électoral de la région ne souffrira pas de la pénurie de main-d’œuvre.

Le manque de travailleurs ne semble pas préoccuper les directeurs généraux d’élections (DGE) de la région, qui se disent optimistes quant à l’atteinte de leurs objectifs en matière de recrutement de personnel en vue des élections générales qui se tiendront le 3 octobre.

Pour le bon déroulement du processus électoral durant la campagne et le jour du vote, la circonscription de René-Lévesque a besoin de 300 employés, répartis dans 90 pôles, tandis que celle de Duplessis requiert 500 employés, répartis entre ses 120 pôles.

Les postes de scrutateur et secrétaire, que l’on retrouve à chaque pôle de votation, sont respectivement pourvus par les effectifs du parti au pouvoir et ceux de l’opposition officielle. En cas de manque à ce niveau, le DGE vient en renfort afin de fournir le personnel nécessaire.

Pour les autres tâches que sont les agents réviseurs, les réviseurs, les membres de la table de vérification de l’identité des électeurs ainsi que les préposés à l’information et au maintien de l’ordre (PRIMO) et les aide PRIMO, il incombe au DGE de trouver lui-même son personnel. 

« Je suis optimiste. Le personnel électoral, ce sont des habitués qui reviennent année après année. Déjà des gens appliquent via notre site alors que le recrutement n’est même pas encore commencé », raconte Renaud Dignard, DGE pour la circonscription de Duplessis.

Il ajoute que des publicités apparaitront bientôt à la radio et la télévision afin d’informer la population au sujet des emplois recherchés en période électorale.

Du côté de la circonscription de René-Lévesque, le nouveau DGE, Rick Tanguay, abonde dans le même sens que son homologue régional.

« Les gens appellent pour travailler et en ce qui concerne notre personnel de bureau, nous avons déjà tout notre monde pour entamer la campagne », explique-t-il, avant d’ajouter que le meilleur moyen pour travailler durant la période électorale est de passer par le site internet du directeur général des élections afin de postuler.

Partager cet article