Météo : la Côte-Nord se démarque grâce à Blanc-Sablon

Par Charlotte Paquet 6:00 AM - 02 septembre 2022
Temps de lecture :

Les belles journées du mois d’août ont permis aux pêcheurs de s’en donner à cœur joie, comme ici à la plage de la rue Chouinard à Pointe-Lebel.

La Côte-Nord s’est démarquée pour sa météo en août grâce à la municipalité de Blanc-Sablon, rien de moins.

La localité de l’extrême est de la région a connu le mois d’août le plus chaud de son histoire avec une température moyenne de 16,1 degrés Celsius, alors que sa normale est de 12,8.

Côté précipitations, le dernier mois ne passera cependant pas à l’histoire à Blanc-Sablon, même si elle a reçu 20 mm de pluie de moins que la normale de 96.

D’ailleurs, les épisodes de pluie moins intenses qu’à l’habitude ont marqué tout le secteur est de la Côte-Nord à partir de Pointe-des-Monts, fait remarquer Jean-Philippe Bégin, météorologue d’Environnement Canada. Ainsi, Sept-Îles a reçu 68 mm de pluie par rapport à une normale de 84 le mois dernier.

Pendant ce temps-là, 102 mm s’abattaient sur Baie-Comeau comparativement à sa normale de 75. « On est quand même un peu au-dessus de la normale, mais rien pour passer à l’histoire. Trente-trois pour cent de plus, ce n’est quand même pas négligeable », souligne M. Bégin, en ajoutant que le sud du Québec a reçu plus de pluie qu’à l’habitude.

En matière de températures, le bilan des villes de Sept-Îles et de Baie-Comeau se ressemble cependant. Dans la première, le mercure moyen a atteint 16,3 degrés Celsius alors que la normale est de 14,4. Dans la deuxième, il est question d’une température moyenne de 16,5 par rapport à une normale de 14,7.

Prévisions pour septembre

Après un début de septembre plutôt frais, les températures devraient remonter tranquillement au cours des deux premières semaines du mois, selon le météorologue. Il prévoit un mercure au-dessus des normales.

M. Bégin rappelle toutefois que « la normale dégringole assez joyeusement au cours de septembre » pour atteindre les 12 à 13 degrés le jour à Baie-Comeau.

Dans l’ensemble de la Côte-Nord, peu de précipitations sont anticipées pour la première moitié du mois.

Environnement Canada ne s’avance pas pour la deuxième moitié du mois étant donné le manque de fiabilité des données.

Partager cet article