À 88 ans, Rita Verreault chante pour les personnes âgées

À 88 ans, Rita Verreault chante pour les personnes âgées

Rita Verreault adore chanter. Elle y met tout son cœur et sa paye, avoue-t-elle, ce sont les sourires qui éclairent les visages des personnes âgées. Elle est accompagnée ici par Gaétan Méthot. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Rita Verreault chante pour les personnes âgées. À 88 ans bien sonnés, elle se promène d’une résidence à une autre depuis une vingtaine d’années afin de semer joie et souvenirs sur son passage. Sa paye : les sourires qui illuminent les visages.

« Je ne charge jamais un sou à personne, mais je considère que je suis récompensée. Je le fais avec tout mon cœur », raconte l’octogénaire d’un ton vif.

Du centre d’hébergement et de soins de longue durée Boisvert à celui de N.-A.-Labrie, en passant par l’Oasis des Pionniers, la résidence Raymond-D’Auteuil, le Château Baie-Comeau et La Vallée des Roseaux, les gens apprécient les visites de l’interprète de chansons d’autrefois, surtout. Elle-même dit y trouver largement son compte.

« Je ne suis pas Céline Dion, ni Ginette Reno, mais j’aime ça chanter », assure-t-elle. D’aussi loin qu’elle se souvienne, elle a toujours chanté. À l’adolescence, elle passait son temps à chanter avec des copines. Elle a vieilli, s’est mariée et a élevé sa famille de quatre enfants. Elle a alors mis son loisir passablement en pause avant de renouer avec plus tard.

Connaissant son talent, les gens la réclamaient sur scène lors de soirées dansantes ou encore de certains événements. Puis, alors qu’elle était dans la soixantaine, elle a décidé d’acheter les équipements nécessaires pour apporter sa musique partout et ainsi embellir le quotidien des personnes âgées. « Moi, je ne me considère pas comme une personne âgée », s’esclaffe-t-elle.

Vaste répertoire

Depuis une vingtaine d’années, Mme Verreault chante pour les aînés. « Je le fais parce que j’aime ça et je sens que les personnes âgées apprécient », dit-elle. Elle interprète les chansons d’autrefois, celles qui souvent ont bercé le jeune temps de son auditoire.

Dans son ordinateur, la chanteuse possède près de 3 000 pièces, même si elle en interprète de 60 à 70 sur une base régulière, notamment d’Édith Piaf, Maurice Chevalier, Tino Rossi, Chantal Pary et Georges Guétary, pour n’en nommer que quelques-uns.

Elle a cependant dans son ordinateur quelques pièces plus récentes, notamment d’Isabelle Boulay. « Car je ne veux pas passer pour une vieille », note-t-elle en riant de plus belle.

Rita Verreault a beau affirmer que toutes ses chansons sont belles, il n’en demeure pas moins qu’elle en a qui sont plus fétiches que d’autres. Le plus beau tango du monde, de Rossi, et La petite Tonkinoise, de Chevalier, en sont deux exemples.

Fait à noter, l’interprète adapte son répertoire à l’endroit où elle se rend. Ainsi, au Château Baie-Comeau, elle choisit des pièces « un peu plus pépées », dit-elle.

Chanter en chœur

Dans les établissements visités par l’interprète bénévole, les aînés prennent plaisir à chanter avec elle.

« Souvent, j’invite des gens à venir chanter au micro. Ils sont tellement heureux », souligne-t-elle, en précisant que certains ont des voix superbes.

« Ces gens-là m’apportent beaucoup. Ils me donnent des leçons avec leur beau sourire. Nous, on a tout et on chiale quand même », explique l’octogénaire.

Par la chanson, des barrières peuvent aussi tomber. Mme Verreault se souvient de cette fois où, alors qu’elle chantait Le plus beau tango du monde au CHSLD Boisvert, elle a aperçu un homme qui pleurait près de sa maman atteinte d’Alzheimer qui chantonnait.

« Après, il est venu me voir pour me dire que depuis deux ans, sa mère ne parlait pas. Elle n’était pas capable de trouver ses mots, mais elle se souvenait des paroles. Elle a chanté et le monsieur, ça l’a fait pleurer », raconte-t-elle. Des histoires touchantes comme ça, Mme Verreault affirme en avoir de nombreuses.

Gros mois de décembre

Le mois de décembre qui commence sera bien occupé pour la dame. Elle a cinq à six prestations prévues dans des résidences pour personnes âgées. À l’Oasis des Pionniers, il est même question d’un concert offert par la chorale qu’elle a formée en compagnie de l’animatrice en loisirs de l’endroit.

L’interprète aime redonner un peu de ce qu’elle a reçu et son implication auprès des aînés le prouve. Mais elle ratisse plus large encore dans la communauté.

À titre d’exemple, voilà deux ou trois ans, Rita Verreault a accepté de se produire en spectacle à 2 h du matin, rien de moins, lors du Relais pour la vie au parc des Pionniers. Elle a aussi chanté lors des activités de la Fête nationale cette année. De plus, bon an mal an, elle apporte sa contribution à la neuvaine de Sainte-Anne aux Îlets-Jérémie.

Poster un Commentaire

avatar