L’indiscipline coule le Drakkar

L’indiscipline coule le Drakkar

Yaroslav Alexeyev (qu'on voit ici samedi contre Québec) a été l'un des deux seuls marqueurs du Drakkar dans ce match à sens unique. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Le Drakkar a péché par excès d’indiscipline, dimanche après-midi à Chicoutimi, particulièrement au premier vingt, de sorte que Baie-Comeau a plié l’échine pour la première fois de la saison contre les Saguenéens, après quatre gains. Les locaux l’ont emporté 8-2 dans cette rencontre interminable.

Elle fut interminable en effet, cette partie, marquée par d’innombrables mêlées après le sifflet. Les officiels ont eu toutes les difficultés du monde à garder le calme, surtout pour ce qui est du Drakkar, qui a tombé dans le piège tendu par Chicoutimi, qui s’est révélé maître du « taponnage » une fois le jeu terminé.

Les Nord-Côtiers ont accordé rien de moins que 11 avantages numériques à l’ennemi, qui ont marqué quatre buts. Ils sont 1 en 6 avec un homme en plus.

Dès le premier vingt, les hommes de Martin Bernard ont un peu trop souvent visité le banc des punitions du centre Georges-Vézina, accordant quatre jeux de puissance aux Sags. Ces derniers en ont profité pour frapper deux fois dans ces circonstances, les deux buts étant inscrits par Vladislav Kotkov.

En deuxième, il n’a fallu que 18 secondes aux Saguenéens pour ajouter un troisième but avec l’avantage d’un homme, celui d’Artemi Kniazev. Michaël Pellerin a enchaîné un peu avant la mi-période.

Yaroslav Alexeyev (16e) a finalement cassé la glace à 13:31, lui aussi en attaque à cinq, mais Zachary Lavigne, en désavantage numérique cette fois, a brisé les reins des visiteurs en trompant la vigilance de Justin Blanchette, qui a essuyé un total de 37 tirs, 12 de plus que Zachary Bouthillier.

En troisième, Ivan Chekhovich (23e) a touché la cible à 2:13, mais Lavigne a ajouté l’insulte à l’injure en marquant un autre but à court d’un homme. Morgan Nauss et Jérémy Groleau ont complété le pointage.

Signe que le Drakkar a perdu son calme dans ce match, même le capitaine Gabriel Fortier, pourtant un modèle de discipline, a été chassé de la rencontre en fin de deuxième pour conduite non sportive. Blanchette est lui aussi sorti de ses gonds, s’en prenant à Jérémy Fortin, tombé à ses pieds après une mise en échec de Yan Aucoin.

La table est donc mise pour le prochain duel entre les deux équipes, qui aura lieu cette fois au centre Henry-Leonard. C’est un rendez-vous mardi, à compter de 19 h 30.

Poster un Commentaire

avatar