Des haïkus à la nord-côtière mis en origami

Par 12:00 AM - 08 mars 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Des haïkistes nord-côtiers ont soumis des haïkus pour l’activité Attention : poésie lumineuse!, organisée par le Printemps des poètes au Musée des Beaux-Arts de Québec le 2 mars. Ceux-ci ont ensuite été apposés par les participants à des lanternes qui sont encore accrochées sur place tout le mois.

Julie-Andrée Verville

Une centaine de personnes ont participé à l’activité, incluant des poètes de Québec qui avaient soumis leurs haïkus et des gens du grand public. Aidés par une petite équipe, les participants de tous âges étaient invités à fabriquer des lanternes en origami en six pliages faciles, et à y inscrire des haïkus québécois ou japonais déjà sélectionnés sur le thème du printemps. Les lanternes ainsi confectionnées étaient ensuite accrochées le long de la baie vitrée du hall de la Grande Bibliothèque. Les lanternes sont exposées tout le mois de mars dans les cellules du pavillon Charles-Baillairgé.

Quelque 55 poètes de la province, dont sept nord-côtiers, soit Denise Therriault-Ruest, Claude Rodrigue, Monique Lévesque et Marie-France Lévesque, de Baie-Comeau, qui était d’ailleurs sur place lors de l’événement, ainsi que Thérèse Beaulieu, Hélène Bouchard et Suzanne Lamarre de Sept-Îles, ont pu être mis en valeur et en lumière. «La responsable et les bénévoles du Printemps des poètes, venus en renfort pour m'épauler durant l'activité, étaient agréablement surprises de la popularité de l'activité», soutient la conceptrice et animatrice de l’activité, Jeanne Painchaud.

 

Un haïku présenté par Marie-France Brunelle

 

giboulée d’avril/

croiser dans le sentier/

un maringouin/

 

Photo : Des haïkistes nord-côtiers ont pu mettre en valeur et en lumière leurs haïkus, alors que ceux-ci étaient apposés à des lanternes pendant l’activité Attention : poésie lumineuse!, qui s’est déroulée le 2 mars au Musée des Beaux-Arts de Québec. (Jeanne Painchaud)

Partager cet article