La Coop Gaïa inaugure sa salle de transformation

Par 12:00 AM - 22 juillet 2013
Temps de lecture :

Pointe-aux-Outardes – La Coopérative de solidarité Gaïa a inauguré sa toute nouvelle salle de transformation, vendredi.  Ce projet multifonctionnel, rendu possible grâce à plusieurs partenaires, dont la Caisse populaire Desjardins de Hauterive, permettra à l’entreprise d’élargir son offre de produits.

Peggy Bourque Ouellet

La salle de transformation s’insère dans un projet plus vaste évalué à près de 130 000 $ qui consiste, entre autres, à ajouter une serre chauffée pour la production de semis et plantules, à refaire une partie du chemin menant aux installations et à loger les bureaux de l’administration directement sur la terre de la coop. Ce projet multifonctionnel a été financé par plusieurs partenaires, dont la Caisse populaire Desjardins de Hauterive, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT), Innovation et développement Manicouagan (CLD) et la Conférence régionale des élus de la Côte-Nord. «C’est avec fierté que la Caisse soutient la Coopérative de solidarité Gaïa grâce à son fonds d’aide au développement du milieu. Nous sommes heureux d’encourager cette entreprise qui a les mêmes valeurs que nous», a tenu à souligner la directrice générale de la Caisse populaire Desjardins de Hauterive, Brigitte Tremblay, en mentionnant au passage que le dynamisme et l’enthousiasme de l’instigatrice de la Coop Gaïa, Mélodie Desrosiers étaient contagieux. «Un grand merci à tous nos bailleurs de fonds qui ont rendu ce projet possible ainsi qu’à tous ceux qui ont accepté de donner de leur temps bénévolement pour permettre à la coop d’élargir ses produits», a mentionné, pour sa part, la présidente de l’entreprise collective, Émilie Chassé, lors de l’inauguration.

La salle de transformation comprend un immense séchoir afin de déshydrater le champignon shiitaké et ainsi de l’offrir transformé aux consommateurs et augmenter la durée de vie de ce produit phare de la coopérative. «Concrètement on a le séchoir pour déshydrater le shiitaké. Mais on va aussi offrir à nos membres producteurs ce service, notamment pour les petits fruits, les tomates ou les fines herbes», a mentionné la vice-présidente de la coopérative, Mélodie Desrosiers.

Une saison prometteuse

Malgré le temps froid de juin, la saison 2013 s’annonce prometteuse et les membres devraient commencer à recevoir leur part de récolte dès le 30 juillet. Le conseil d’administration avait d’ailleurs évalué plus tôt cette année que l’offre de la coopérative serait suffisante pour augmenter le nombre de parts de récolte à 80 cette année comparativement à 60 l’an dernier. «La saison de cette année est bien partie, bien qu'on ait du retard. Il y a eu des gelées et du temps froid en juin. Mais présentement, ça pousse bien et les livraisons des parts de récolte vont débuter le 30 juillet. Il en reste encore quelques unes à vendre pour les gens qui seraient intéressés à devenir membres de la coop», a lancé la présidente de l’entreprise.

 

Photo : Le Manic

 

Partager cet article