Pointe-Lebel et Pointe-aux-Outardes uniront leur réseau cyclable

Par 12:00 AM - 28 août 2013
Temps de lecture :

Pointe-Lebel – Les pions sont presque tous en place sur l’échiquier dans le projet de relier Pointe-Lebel et Pointe-aux-Outardes par un tronçon de cinq kilomètres (km) de piste cyclable. Les travaux devraient être réalisés d’ici la fin du mois de décembre 2013.

Julie-Andrée Verville

La Corporation de développement de Pointe-Lebel a reçu, en juillet, le certificat d’autorisation du ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP), qu’elle attendait depuis trois ans pour aller de l’avant dans ces travaux cyclables. Le projet, qui reliera la Pointe-Paradis de Pointe-Lebel à la Baie-Saint-Ludger de Pointe-aux-Outardes, pour former un chemin de ceinture, est évalué à 92 000 $, en excluant le pont qui enjambera la rivière Saint-Athanase, dont les coûts seront assumés par Pointe-aux-Outardes.

Le maître d’œuvre des travaux, la Corporation de la Véloroute des Baleines, a déjà obtenu le financement nécessaire pour lancer la construction du tronçon de piste cyclable. «Il faut qu’à la fin décembre tout soit fini, que tous les travaux soient faits du côté de Pointe-Lebel, jusqu’au pont. Les ingénieurs nous suggèrent de faire les travaux quand il va faire froid et ceux-ci devraient durer au maximum un mois», précise le conseiller municipal de Pointe-Lebel, Jean-Denis Vachon.

Enjamber la rivière

Diverses options sont sur la table pour l’exécution de la besogne, puisqu’une bonne portion se fera dans une tourbière. «Les ingénieurs m’ont dit : équipe-toi avec de la machinerie adéquate, parce que tu vas rester pris partout […] Le seul blocage, c’est la tourbière. On regarde toutes les avenues pour que ce soit simple, moins couteux, avec le meilleur équipement», mentionne M. Vachon. Des entrepreneurs ont été approchés. Après un appel d’offres sur invitation, le mandat devrait être attribué au cours de l’automne.

Pour ce qui est du pont, la Corporation de la Véloroute, appuyée par les conseils municipaux de Pointe-Lebel et de Pointe-aux-Outardes, a fait la demande au ministère des Transports du Québec (MTQ) pour qu’un pont, qui allait être enlevé de son emplacement, soit récupéré pour être placé sur la rivière Saint-Athanase. «Ce serait le pont Pékin, qui mesure 65 mètres. Nous, nous aurions besoin seulement de 20 mètres, mais la structure en question serait démontable comme un Meccano. On peut donc le transporter et l’assembler facilement», explique le conseiller municipal.

Non incluse dans le financement, la portion de la rue de Baie-Saint-Ludger qui suit le cours d’eau est en voie d’être asphaltée avec de l’enrobé bitumineux plané sur une distance de 1,35 km et sur une largeur de neuf mètres pour un coût de 133 000 $, ce qui permettra de conclure le tronçon cyclable reliant les deux municipalités.

Boucler la boucle

Au final, quand le chemin de ceinture sera complété, le réseau cyclable de la péninsule Manicouagan sera constitué de plus de 50 km de piste. Cette boucle régionale, qui passe en milieux semi-urbanisés et en milieux naturels, fera partie de la Route Verte de la Véloroute des Baleines. «Le chemin de ceinture est une grosse étape pour compléter la boucle régionale. C’est l’élément clé. Ça va faire une moyenne belle promenade et aider autant au tourisme que la population et les commerçants», constate M. Vachon.

En août, plusieurs bénévoles ont placé des affiches et autres installations pour améliorer la section des 11 premiers km de Pointe-Lebel, qui ont été asphaltés par le MTQ, en y incluant un accotement bitumé pour la pratique du vélo. Des haltes pour cyclistes font aussi partie du réseau, donnant une vue sur la rivière aux Outardes, la rivière Manicouagan et le fleuve Saint-Laurent. Une extension de la voie cyclable vers le Parc Nature de Pointe-aux-Outardes est aussi projetée.

 

Photo : Le projet d’ajout d’un tronçon de cinq kilomètres de piste cyclable pour unir Pointe-Lebel à Pointe-aux-Outardes pourrait être complété d’ici la fin du mois de décembre 2013. De nouvelles balises de la Véloroute ont été installées en août à l’entrée de Pointe-Lebel, pour annoncer la boucle régionale qui pourrait être pratiquement terminée en 2014. On reconnaît Rémi Bourque, sur la photo. (Tirée de Facebook)

Partager cet article