La mairesse fait le point sur quatre années chargées

Par 12:00 AM - 18 septembre 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – La mairesse de Baie-Comeau, Christine Brisson, a dressé le bilan des quatre années passées depuis son élection en 2009, qui auront été marquées par de multiples décisions, parfois applaudies, d’autres fois controversées.

Marlène Joseph-Blais

Les festivités du 75e anniversaire de la Ville de Baie-Comeau comptent parmi les plus grandes fiertés de l’élue. Elle estime que les nombreuses activités mises sur pied, dont les trois WOW, ont su rassembler les citoyens, tout en ravivant leur sentiment d’appartenance. Sous l’administration Brisson, le comité de relance du Drakkar a été créé, quatre compétitions de paracyclisme ont été organisées dans les rues de la municipalité, le terrain synthétique du Stade des Baies a été aménagé et le centre d’exposition du 27, place La Salle a vu le jour. 

La mairesse a félicité son administration pour avoir posé des gestes ancrés dans une vision de développement à plus long terme pour Baie-Comeau et ses environs, dont la mise en place d’Innovation et développement Manicouagan et la création d’un comité de gestion du port de Baie-Comeau, en vue de la possible cession des droits de gestion des installations portuaires par Transports Canada. Le coup d’envoi de la phase 1 du secteur résidentiel Amédée a également été lancé en ce sens. Mme Brisson a d’ailleurs annoncé que les 21 terrains rendus disponibles par la Ville sont maintenant vendus.

Investissements et taxes

D’importants travaux se sont conclus pendant le dernier mandat, dont le réaménagement du boulevard La Salle ainsi que la construction du Centre des arts et du Carrefour maritime. «Lorsqu’on rénove notre maison, qu’on investit dans nos effets personnels, il faut s’attendre à payer. […] On s’est doté d’une ville avec des infrastructures qui sont au top, qui sont modernes», a indiqué Mme Brisson, en faisant référence à des décisions prises autant pendant qu’elle était mairesse qu’au cours des quatre années précédentes, alors qu’elle agissait comme conseillère municipale.

«Oui, on a eu des augmentations de taxes, mais la situation réelle est nettement plus positive que ce qui avait été prévu, nettement plus positive», a martelé la mairesse. En décembre, deux membres de l’ancienne administration avaient justifié certaines décisions du passé et dévoilé des prévisions faites par un outil de planification avant l’entrée en poste de Mme Brisson, selon lesquelles les finances municipales auraient dû être plus en santé à ce jour. «Nous, quand on arrive, en 2009, on doit faire avec la réalité», a-t-elle affirmé, en précisant qu’à l’époque où ces prévisions ont été faites, la Ville ne s’attendait pas à ce que les revenus de taxation du barrage McCormick disparaissent et que le coût de la nouvelle usine de filtration d’eau potable passe de 44 M$ à 71 M$.

Rappelant que de nombreuses décisions n’ont pas été faciles à prendre, pour elle autant que pour les membres du conseil municipal, l’élue assure que c’est avec la tête haute qu’elle compte terminer ses quatre années à la barre de Baie-Comeau. «Tout au long de mon mandat, malgré les écueils qu’on a rencontrés, malgré les difficultés auxquelles j’ai été confrontée, malgré les décisions difficiles que j’ai dû prendre, il y a une chose qui est claire, c’est que j’ai pris mes responsabilités comme mairesse, j’ai pris mes responsabilités comme leader», a-t-elle formulé.

 

Photo : Au moment de dresser le bilan de ses quatre années à la mairie, Christine Brisson s’est montrée fière de plusieurs réalisations, dont l’ensemble des festivités entourant le 75e anniversaire de Baie-Comeau. On aperçoit ici les élèves de l’école Leventoux qui étaient montés sur scène à l’occasion du 3e WOW organisé en octobre 2012. (Archives Le Manic)

Partager cet article