Alain Deschênes tourne à la radio

Par 12:00 AM - 25 septembre 2013
Temps de lecture :

Pointe-aux-Outardes – La chance sourit au chanteur country Alain Deschênes par les temps qui courent, puisqu’il a été finaliste au concours Prix Étoiles Galaxie 2013 au Festival western de St-Tite, le 11 septembre, en plus d’entendre depuis la semaine dernière sa dernière composition tourner à la radio.

Julie-Andrée Verville

Même s’il n’a pas remporté les grands honneurs au concours Prix Étoiles Galaxie à St-Tite dans la catégorie Auteur-compositeur-interprète pour sa chanson Forty nine, Alain Deschênes considère flatteur d’avoir compté parmi les finalistes, sur plus de 200 artistes. «J’en tire une fierté et, en plus, j’ai beaucoup appris là-dedans. Il y avait un jury parmi lequel se trouvait la très connue Véronique Labbé. C’est assez prestigieux comme festival», soutient M. Deschênes. Quelque 800 personnes étaient sous le chapiteau lors de sa prestation, ce qui lui a aussi assuré une belle visibilité auprès des adeptes de musique country et western.

La même chanson, qui relate la fragilité de la vie, en abordant le sujet des personnes décédées de maladies du cœur autour de lui, tourne aussi sur plusieurs chaînes de radio du Québec, dont le CHME Escoumins, le 96,5 Rimouski CKMN, L’Express Country en Beauce et le 95,1 à Pessamit. «C’est ma première composition qui passe à la radio. Pour l’adapter aux différents publics, j’ai conçu une version avec violon, qui donne un air plus country, et une autre sans l’instrument, afin qu’elle sorte plus punchée, avec un air blues et rock», explique le chanteur, qui est aidé du Band des générations pour la composition de la musique et l’enregistrement des pièces.

Fort occupé avec son travail à temps plein, tout comme les autres membres du groupe, Alain Deschênes veut continuer de travailler avec la formation, mais compte aussi propulser davantage sa carrière de chanteur en solo. «Je veux faire plus des choses à moi, ce qui me représente, que les gens puissent mettre un nom sur les chansons que je fais», explique-t-il. En ce moment, il souhaite surtout se concentrer sur les festivals et le prochain album, qui comprendra cinq compositions, cinq reprises de chansons françaises et deux pièces du répertoire anglophone, telles qu’un morceau d’Elvis. Avec un nouveau studio d’enregistrement maison, Alain Deschênes et le Band des générations ont davantage l’occasion de faire progresser l’opus, attendu pour le début de l’année 2014.

 

Photo : Avec sa composition Forty nine, Alain Deschênes s’est hissé parmi les finalistes du concours Prix Étoiles Galaxie du Festival western de St-Tite, en plus de pouvoir tourner à la radio. (Courtoisie Alain Deschênes)

Partager cet article