Kidnapping à Trois-Rivières: l’un des sauveteurs originaire de Baie-Comeau

Par 12:00 AM - 28 mai 2014
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Marc-André Côté, l’un des sauveteurs de la petite Victoria, enlevée à Trois-Rivières alors qu’elle était âgée d’à peine un jour, est natif de Baie-Comeau. Il a accepté de raconter son expérience.

Karine Boivin Forcier

Résidant depuis le début des années 2000 à Trois-Rivières, Marc-André compte toujours de la famille à Baie-Comeau. Il se dit heureux d’avoir pu contribuer à réunir une famille. «C’est une fierté. C’est vraiment plaisant, ça amène beaucoup d’émotions», commente-t-il. Il considère sa situation actuelle comme étrange. «C’est spécial. On est des gens normaux, mais là toute l’attention est sur nous, on reçoit des demandes d’entrevues de partout au Québec!»

Il a pu voir la famille de la petite Victoria à l’hôpital le soir même. «Quand on est arrivé, il y avait des membres de la famille et du personnel dans les couloirs, et ils nous applaudissaient. Dans la chambre, les parents étaient vraiment contents. Ils nous ont donné des becs et des câlins, serré la main. On a pris des photos. C’était vraiment plein d’émotions», mentionne-t-il, précisant que la famille devrait les recontacter éventuellement.

Les événements

Le soir de l’enlèvement de la petite Victoria, histoire qui a été massivement partagée sur les médias sociaux, il était en compagnie de sa copine et de deux amies lorsqu’il a vu passer une photo de la suspecte et une fiche descriptive sur Facebook. «Ma copine et une amie l’ont reconnue, il s’agissait de l’ancienne voisine de cette amie. Alors on s’est dirigé vers le bloc appartement», raconte M. Côté.

Sur place, ils ont trouvé une voiture correspondant à la description. «Il y avait un vignette Bébé à bord, et, dedans, une poussette et plein de trucs de bébé. Ça nous a encore plus convaincus», souligne le jeune homme de 19 ans. Les quatre sauveteurs ont donc appelé les policiers, qui sont arrivés sur les lieux, et les ont suivis à l’intérieur. «On les a entendu crier qu’ils avaient le bébé, puis un policier est descendu avec le bébé». Une histoire au dénouement heureux, grâce à la vigilance du natif de Baie-Comeau et de ses amies.

 

Photo :  Marc-André Côté, natif de Baie-Comeau, mais résidant à Trois-Rivières depuis le début des années 2000, pose en compagnie des trois autres personnes qui ont permis de retrouver la petite Victoria saine et sauve : Sharelle Bergeron, Mélizanne Bergeron et Charlène Plante.

Partager cet article