Le CPSCN tend la perche aux intervenants psychosociaux

Par 12:00 AM - 02 septembre 2014
Temps de lecture :

Baie-Comeau – À quelques semaines de la 12e Journée mondiale de la prévention du suicide (JMPS) du 10 septembre, le Centre de prévention du suicide Côte-Nord (CPSCN) en appelle aux intervenants psychosociaux pour renforcer le filet de sécurité et le suivi des Nord-Côtiers en détresse.

Gabriel Turpin-Crête

«Nous souhaitons que les intervenants psychosociaux développent le réflexe d’appeler notre ligne d’intervention téléphonique», exposait Gladys Tremblay, directrice générale du CPSCN. À l’approche de la JMPS, la nouvelle campagne de sensibilisation de l’organisme vise spécifiquement les travailleurs de première ligne qui rencontrent des personnes en détresse, œuvrant pour la plupart au sein de Centres de santé et services sociaux (CSSS).

«C’est une habitude que nous avons créée chez certains intervenants, mais en raison du roulement de personnel, on veut développer ce réflexe chez les nouveaux intervenants», a exposé Mélanie Côté, coordonnatrice clinique au CPSCN. Mmes Tremblay et Côté n’ont pas manqué de mettre en exergue l’importance d’établir un premier contact pour les personnes suicidaires, qui «ne seront pas nécessairement proactives pour aller chercher de l’aide», selon la directrice générale du CPSCN.

Selon les chiffres avancés par l’organisme, les interventions menées annuellement au sein du CPSCN ont augmenté de 18 % sur une période de quatre ans. De ces interventions, le quart (25 %) sont faites auprès d’intervenants psychosociaux, qui peuvent établir le premier contact avec la ligne d'intervention pour les personnes suicidaires ou encore traiter ces dernières en collaboration avec les intervenants du CPSCN. Ce ratio est resté stable au cours des dernières années et c’est ce que la campagne «Décroche un réflexe» cherche à changer.

Activités de la JMPS

Pour la Journée mondiale de la prévention du suicide du 10 septembre, le CPSCN renouvellera l’expérience «Courir pour la vie», alors que certains coureurs participeront au demi-marathon Rosaire Roy de Port-Cartier afin d’amasser des fonds pour la prévention du suicide. Il s’agit d’une initiative qui avait été mise de l’avant par Louis Vézina, coureur de Québec ayant la cause à cœur.

Le CPSCN s’est assuré de remercier les intervenants qui poursuivent des activités de prévention du suicide, envoyant pas moins de 300 cartes de remerciements aux intervenants psychosociaux de la Côte-Nord. L’année dernière, les infirmiers et infirmières nord-côtiers avaient reçu ces cartes, tandis que les policiers et pompiers de la région avaient été remerciés pour leur aide en 2012.

Qui plus est, des objets promotionnels à l’effigie de la ligne 1-866-APPELLE (277-3553) seront distribués dans les CSSS, au CPRCN ainsi que dans les organismes communautaires de la région. Plusieurs activités seront prévues à l’échelle provinciale, notamment le rassemblement «Yamaska marche pour la vie», à Granby, auquel participeront plusieurs comédiens de la télésérie «Yamaska».

 

Photo: On aperçoit Gladys Tremblay, directrice générale du CPSCN, et Kim Bouchard, adjointe administrative à la direction, aux côtés du nouveau matériel promotionnel à l’effigie du 1-866-APPELLE pour la campagne provinciale «Prévention du suicide : le Québec se connecte».

Partager cet article