Dossier PFR: Le gouvernement déposera finalement des chiffres

Par 12:00 AM - 28 octobre 2014
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Le vendredi 31 octobre, le gouvernement devrait présenter des chiffres plus concrets à l’industrie forestière de la Côte-Nord. De son côté, le comité de survie se prépare à agir si l’offre n’est pas suffisante pour empêcher la fermeture des deux machines de l’usine de Baie-Comeau.

Roxanne Simard

Le comité pour la survie de Produits forestiers Résolu (PFR) vient d’annoncer qu’une rencontre aura lieu entre le gouvernement et les entreprises nord-côtières vendredi prochain, pour présenter un plan de travail et chiffrer le projet pilote. Beaucoup d’espoirs sont fondés sur ces chiffres, qui sont attendus depuis longtemps de la part des élus et des dirigeants de PFR.

D’ailleurs, si les solutions avancées par le gouvernement ne sont pas suffisantes, le comité de survie compte passer rapidement à l’action. Selon le maire, les préparatifs pour une mobilisation seraient déjà entamés et ceux-ci incluraient les citoyens.

«Ce vendredi 31 octobre, une importante rencontre a lieu entre la Table régionale industriels-élus de la Côte-Nord et des représentants du gouvernement du Québec. Nous exigeons des réponses concernant, entre autres, le coût de la fibre. À défaut d'orientation claire, nous entreprendrons des actions dans les plus brefs délais», a annoncé M. Martel.

Quant au porte-parole de PFR, Karl Blackburn, celui-ci espère que le gouvernement est conscient de la situation, principalement concernant le coût de la fibre. «Les pistes de solution sont entre les mains du gouvernement et on doit prendre des mesures exceptionnelles. Ce n’est pas seulement PFR, mais toute l’industrie forestière qui est touchée», a-t-il affirmé.  

Rencontre avec M. Garneau

Le vendredi 24 octobre, le maire Claude Martel ainsi que Claude Dahl, Directeur-Général de la CRÉ, ont rencontré le président de PFR, Richard Garneau. Même si cette rencontre  a permis de  faire le point sur la situation actuelle, celle-ci a démontré que les discussions entre le gouvernement et PFR tardent à déboucher.

«Dans les deux dernières semaines, nous avons réussi à rencontrer le ministre Laurent Lessard, ainsi que monsieur Richard Garneau de PFR. Bien que nous ayons appris beaucoup d'informations lors de ces rencontres, force est de constater que l'urgence ne s'est pas encore installée dans ce dossier. Et dans un mois, les deux machines fermeront pour une durée indéterminée», précise M. Martel, porte-parole du comité.

Une tournée aérienne en hélicoptère leur a permis de voir les réels dommages de la Tordeuse des bourgeons de l’épinette, alors que la rencontre à la Scierie des Outardes a démontré que cette épidémie est bel et bien le vrai problème. Pas moins de neuf représentants de PFR ont rencontré les représentants du comité de survie à cette occasion.

Partager cet article