Sept médecins choisissent la Manicouagan en 2015

Par 12:00 AM - 14 novembre 2014
Temps de lecture :

Baie-Comeau  Le Centre de santé et de services sociaux de la Haute-Côte-Nord Manicouagan (CSSSHCN–M) dépassera son plan d’effectifs pour les omnipraticiens en 2015 dans la Manicouagan.

Karine Boivin Forcier

C’est un heureux problème auquel est confronté le CSSSHCN–M, puisque sept médecins de famille y ont fait des demandes de poste pour 2015, alors que seulement deux postes sont disponibles actuellement.

«On ne sait pas encore comment cela va se passer, il faut voir si le ministère va accepter ces postes-là. Ça ne veut pas dire que les sept vont les avoir. Nous allons peut-être devoir faire un processus de sélection ou passer des entrevues», indique Suzie-Michelle Perron, responsable du recrutement.

Mme Perron affirme toutefois que le CSSSHCN–M a déposé une demande auprès de l’Agence de la santé et des services sociaux de la Côte-Nord (ASSSCN) pour augmenter son plan d’effectifs, puisque plusieurs médecins font aussi de l’enseignement à l’Unité de médecine familiale (UMF), ce qui donne plutôt l’équivalent d’un temps partiel en temps de pratique. Toutefois, avec les changements annoncés dans le projet de Loi 10, il est impossible pour l’instant de savoir comment évoluera cette demande.

Bureau et l’urgence

Le CSSSHCN–M a suggéré aux médecins qui ont fait des demandes de poste de prévoir faire du bureau et de l’urgence. Le Centre peine encore à combler certains quarts de travail à l’urgence et les besoins sont très grands pour le temps de bureau. «Ils ne sont pas obligés, mais nous leur avons fortement suggéré», mentionne Mme Perron.

Il est également important de préciser que le fait de combler le plan d’effectifs ne permet pas nécessairement à tous les Manicois d’avoir accès à un médecin de famille. En effet, en dehors de leurs activités médicales obligatoires (urgence, obstétrique ou hospitalier), les médecins sont libres de combler leur horaire avec les activités qu’ils préfèrent. La pratique de bureau n’est donc pas obligatoire.

Spécialistes

En ce qui a trait aux médecins spécialistes, le CSSSHCN–M atteint actuellement environ 65 % de son plan d’effectif. «Nous travaillons très fort, surtout pour amener des radiologistes et des anesthésistes. Ce sont les deux gros morceaux ou on veut recruter», précise la responsable du recrutement.

Plusieurs visites exploratoires sont organisées afin de faire découvrir le Centre de santé et la région aux médecins spécialistes. Cependant, aucun poste n’a été demandé pour 2015.

UMF

Des sept médecins ayant déposé une demande de poste, deux sont des résidents travaillant présentement à l’Unité de médecine familiale Manicouagan.

«Nous faisons beaucoup d’efforts pour recruter des médecins. L’UMF nous aide beaucoup dans le recrutement médical. Nous allons chercher, bon an, mal an, 39 % des résidents qui passent ici. Quelque 18 % vont ailleurs sur la Côte-Nord», souligne Suzie-Michelle Perron.

Mentionnons que le recrutement a été fructueux au cours des dernières années, puisque trois omnipraticiens et quatre spécialistes ont choisi de s’établir dans la Manicouagan en 2013-2014. En 2014-2015, ce sont un spécialiste et un omnipraticien qui ont demandé un poste, en plus des sept prévus pour 2015-2016.

 

Photo :C’est un heureux problème auquel est confronté le CSSSHCN–M, puisque sept médecins de famille y ont fait des demandes de poste pour 2015, alors que seulement deux postes sont disponibles actuellement.

 

Partager cet article