Michel Lévesque: sous les feux de la rampe… de skate depuis 25 ans

Par 12:00 AM - 18 février 2015
Temps de lecture :

L’important glissement de terrain a créé un talus d’une hauteur d’environ 16 mètres. Photo France Boissinot

Baie-Comeau – Passionné à l’os de planche à roulettes, Michel Lévesque a trouvé le moyen de pratiquer son sport, même à 30 degrés sous zéro. Tous les soirs, sa remise se transforme en vrai terrain de jeux pour lui et quelques amateurs de planche.

Roxanne Simard

Il n’y a aucun doute, Michel Lévesque est un vrai «tripeux» de planche à roulettes. Âgé de 51 ans, il pratique ce sport depuis près de 25 ans et passe ses vacances à parcourir le Canada à la découverte de nouveaux sites avec sa famille.

Pendant que le comité du skateparc, dont il fait partie, se penche sur le projet du futur site à Baie-Comeau, il garde l’esprit du skate en vie dans la ville. C’est dans sa petite remise de 12 X 14 pieds qu’il a créé une rampe, permettant de pratiquer la planche douze mois par année. Chauffée et dotée d’un système de son, l’ambiance est au rendez-vous.

«Depuis que le skateparc de Baie-Comeau est fermé, il y a de plus en plus de gens qui viennent pratiquer sur ma rampe. Il y a une vingtaine d’utilisateurs qui passent régulièrement, donc il y a toujours quatre à six personnes avec moi dans ma remise», explique-t-il.

La passion

C’est la planche à neige qui a amené Michel Lévesque à découvrir la planche à roulettes. Aussi grand fervent de ce sport d’hiver, dont il donne d’ailleurs des cours, il cherchait un moyen de s’entraîner en été et la planche à roulettes s’est avérée être l’activité idéale. Il est rapidement devenu un amateur de ce sport et a commencé par construire un quart de rampe dans sa remise, puis une demie, et ainsi de suite.

«Ce qui me passionne dans ce sport, c’est le plaisir de la réussite d’un nouveau truc. L’euphorie et l’adrénaline de réussir une figure, avec tous les autres qui t’encouragent, c’est vraiment super. Il y a une belle énergie autour d’un skateparc parce que, justement, tout le monde vit ça ensemble», affirme M. Lévesque.

Voyages

Chaque été depuis près de 25 ans, Michel Lévesque consacre ses deux semaines de vacances pour des voyages de planche à roulettes en famille. Il passe une semaine en Ontario et une autre à Halifax, deux endroits où l’on retrouve plusieurs sites d’envergure et de qualité selon lui, précisant qu’il y a en a aussi un très beau à Québec depuis quelques années.

«Dès que j’ai commencé, je suis parti en direction de Vancouver à la recherche de skateparcs. J’ai fait le Canada d’est en ouest pour visiter des sites. À l’époque il n’y en avait pas beaucoup ici, donc j’allais voir ce qui se faisait ailleurs», affirme-t-il.

Pour sa conjointe et ses deux enfants, le suivre dans sa passion n’est pas un problème. «Ça amène une belle dynamique familiale et ça met de la vie. Les enfants pratiquent ce sport et moi ça m’a permis d’en faire un peu aussi. Lors des voyages, on en profite pour visiter le pays et faire du tourisme, puis ça nous permet de créer des liens avec d’autres personnes», explique Josée Morin.

Partager cet article