Diverse Cité : une rafraîchissante douche de cultures

Par 12:00 AM - 04 mai 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau, le 4 mai 2015 – C’est avec une simplicité surprenante et une bonne dose d’humour que Diverse Cité a exposé la réflexion de 172 jeunes d’origines multiples à propos des différentes cultures. Cette prestation théâtrale, sous forme de lecture publique, a été présentée en grande première à Baie-Comeau le 28 avril, au Centre des arts.

Roxanne Simard

Réalisée par Espace K Théâtre et le Théâtre Fêlé de Montréal, la pièce Diverse Cité a dévoilé les textes de jeunes provenant de quatre endroits au Québec, dont les adolescents des écoles secondaires Jean-Paul II de Baie-Comeau et Uashkaikan à Pessamit, ainsi que quelques étudiants du Cégep de Baie-Comeau.

Alors qu’on pouvait croire que les pensées de 172 jeunes allaient être lourdes à communiquer, Talia Hallmona du Théâtre Fêlé a réussi à livrer les différents messages d’une façon très rafraîchissante.

Les propos sur l’ethnicité, sa propre culture, celle des autres et le multiculturalisme étaient amenés sur un ton léger, mais soulevaient plusieurs pistes de réflexion.

Abordant des thèmes comme la famille, l’amour et l’amitié, les mots des jeunes faisaient tomber bien des barrières. En effet, leur ouverture d’esprit est surprenante et c’est entre autres ce qui est ressorti de la lecture.

D’ailleurs, une discussion avec les comédiens et le public après la prestation a permis de poursuivre la réflexion sur le multiculturalisme. Un moment très enrichissant pour les spectateurs, qui ont pu mieux comprendre la démarche de Mme Hallmona.

Prestation

La mise en scène de Josée Girard, d’Espace K Théâtre, a rendu la lecture très dynamique et amusante, mais surtout intéressante à regarder. À un certain moment, les gens du public ont même participé à l’œuvre, en répondant à certaines questions.

Sur scène, les huit comédiens ont réussi à donner vie au texte avec brio. Josée Girard, Éric Dufour, Sébastien Langlois et Marie-Hélène Beaudry sont les quatre Baie-Comois qui ont pris part au projet, avec Talia Hallmona, Sounia Balha, Michel Daviau et Milva Ménard de Montréal.

Ceux-ci ont offert une interprétation très colorée des textes en imitant des accents de toutes sortes, selon la nationalité du jeune qui parlait. D’ailleurs, les noms des 172 participants ont été nommés et même chantés, offrant un contraste culturel impressionnant.

La plus grosse déception de la prestation est sans contredit la foule, qui aurait gagné à être bien plus nombreuse vu la qualité de la production. Heureusement, les gens sur place ont été très démonstratifs avec plusieurs éclats de rire durant la lecture.

Partager cet article