L’Association du cancer Lise-Morin ferme ses livres

Par 12:00 AM - 21 septembre 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – L’Association du cancer Lise-Morin a officiellement fermé ses livres au cours des derniers jours après cinq ans d’existence. Sa présidente et fondatrice, Sylvie Gendron, considère avoir réalisé le rêve de sa mère en contribuant à amasser des dons de 88 500 $ pour lutter contre cette maladie.

Charlotte Paquet

 

Alors qu’elle combattait le cancer agressif qui l’a emportée en août 2010, Lise Morin avait confié à sa fille que si elle survivait, elle désirait aider les autres. En lançant une association à son nom, Mme Gendron a voulu donner suite à son rêve.

De 2011 à 2015, l’organisme a tenu plusieurs activités de financement, dont un souper-hommage annuel qui s’est toujours déroulé en août. Les sommes récoltées ont été partagées entre la Société canadienne du cancer et La Vallée des Roseaux. L’objectif de 25 000 $ de la dernière année n’a pu être atteint. Une somme de 13 000 $ a été amassée.

«Ma plus grande victoire, c’est d’être convaincue d’avoir aidé à la recherche et à La Vallée des Roseaux», souligne Mme Gendron. L’Association du cancer Lise-Morin remettra une somme de 2 500 $ au programme de fonds de dotation du Centre de santé et de services sociaux de Manicouagan, une façon de perpétuer le nom de la disparue.

Mme Gendron poursuit toujours l’écriture d’une deuxième livre, dont elle prévoit la sortie pour le début de 2016. Les profits seront versés dans le fonds de dotation. L’auteure avait versé à l’Association du cancer Lise-Morin les profits de son premier livre, Voleur de vie.

Photo : Sylvie Gendron tient à remercier toutes les personnes qui ont appuyé l’Association du cancer Lise-Morin pendant ses cinq années d’existence.

 

Partager cet article