Marilène Gill dénonce la politique d’austérité du NPD

Par 12:00 AM - 22 septembre 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Pour relancer son économie, la circonscription de Manicouagan a besoin du soutien du gouvernement fédéral dans deux projets majeurs, soit l’approvisionnement en gaz naturel liquéfié (GNL) dans l’est et la rétrocession du port avec la mise à niveau des infrastructures à Baie-Comeau. Si elle est élue, la candidate bloquiste Marilène Gill a l’intention de les défendre âprement.

Charlotte Paquet

En point de presse lundi matin, Mme Gill a décrié la politique d’austérité proposée par le NPD qui, a-t-elle mentionné, nuira à la réalisation de ces deux projets porteurs pour l’économie et pour la transformation des ressources naturelles en région. «On veut des investissements importants du gouvernement fédéral. On veut de la deuxième et troisième transformation pour qu’on arrête d’exporter nos ressources et qu’on arrête de les racheter transformées», a-t-elle lancé.

Toujours dans le but de favoriser la reprise économique, la représentante du Bloc québécois dit vouloir talonner le gouvernement pour renverser le processus de centralisation des programmes d’aide de Développement économique Canada. Elle dit constater que les organismes et les entreprises de la région ont de plus en plus de difficulté à se qualifier depuis que les décisions se prennent ailleurs. Selon elle, il leur est difficile de répondre aux critères lorsqu’ils se trouvent en compétition avec les grands centres.

Pour retrouver sa vigueur économique d’antan, la circonscription de Manicouagan doit posséder les leviers nécessaires et Mme Gill s’engage à travailler en ce sens.

Fait à noter, la candidate reconnaît que, dans la campagne électorale en cours, le député sortant Jonathan Genest-Jourdain est son adversaire numéro un.

 

Partager cet article