L’industrie des croisières vogue vers sa 10e saison

Par 12:00 AM - 17 novembre 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – L’industrie des croisières se porte bien à Baie-Comeau, si l’on se fie au bilan record de la neuvième saison de Croisières Baie-Comeau.

Charlotte Paquet

Les 15 navires qui ont fait escale dans le port entre le 1er juin et le 11 octobre 2015 représentent une hausse de 60 % par rapport à 2014. Deux nouveaux venus, le Saga Sapphire et l’Albatros, se sont ajoutés aux habitués que sont le Pearl Mist, le Seabourn Quest et le Silver Whisper. Certains ont mouillé chez nous plus d’une fois. Parmi les particularités de la dernière saison, l’Albatros est le premier navire allemand à avoir été accueilli chez nous. L’Allemagne constitue un marché en croissance sur le fleuve St-Laurent.

Baie-Comeau a reçu un grand total de 7 727 croisiéristes et membres d’équipage, dont 59 % en provenance des États-Unis, 16 % du Royaume-Uni, 13 % de l’Allemagne et 4 % de l’Australie. Le taux de débarquement reste élevé. Il est question de 90 % des croisiéristes et 59 % des membres d’équipage qui ont quitté le navire pour découvrir la région Manicouagan. D’ailleurs, 2 300 tours ont été vendus, notamment en direction du Jardin des glaciers, du Village forestier d’antan ou encore de la centrale Jean-Lesage à Manic-2.

On se souviendra qu’en 2014, les neuf navires accostés au port de Baie-Comeau avaient représenté 7 200 croisiéristes et membres d’équipage pour 1 300 tours vendus. Les mauvaises conditions météo avaient entraîné l’annulation de deux escales.

La dernière saison s’est démarquée par les nombreuses activités tenues en lien avec les escales de croisière. On peut penser à l’animation musicale de la Troupe Chaud Bizzz, aux activités d’art collectif du Collectif de la Dérive et au théâtre en vitrine d’Espace K Théâtre. Un concours Facebook a également permis à huit personnes de visiter le Saga Sapphire.

Du côté des commerçants

Plusieurs commerçants de Baie-Comeau ont tiré leur épingle du jeu avec les navires de croisière. Pêcherie Manicouagan a livré du poisson à bord du Seabourn Quest et Provigo, des fruits et légumes. D’autres commerces de détail en ont aussi profité, que ce soit les boutiques M mecs et messieurs, et Marilyn ou encore la Manufacture de savon Borale.

Même la Microbrasserie St-Pancrace a vu ses produits dégustés lors d’un 5 à 7 des membres d’équipage d’un navire pendant l’été.

Croisières Baie-Comeau travaille d’ailleurs avec des organisations de développement afin de mettre en place des stratégies d’approvisionnement des navires.

Prévisions 2016

L’année 2016 marquera la dixième saison des croisières chez nous. Le calendrier des escales prévues sera dévoilé en janvier. L’organisme refuse pour le moment de s’avancer sur le nombre de navires attendus. Tout peut changer rapidement dans cette industrie.

Il y a un an, lors du bilan de la saison 2014, sept navires avaient alors confirmé leur passage pour 2015 et huit pour 2016.

Photo : Archives Le Manic

 

Partager cet article