Mason Graphite : le maire Martel assure que le projet avance bien

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 29 janvier 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Le maire Claude Martel refuse de vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué avec Mason Graphite, mais le dossier avance très bien, assure-t-il. À Québec, il tarderait même au premier ministre Philippe Couillard de venir lever la première pelletée de terre de ce projet s’inscrivant dans le cadre du Plan Nord, selon lui.

« Dans le Plan Nord, actuellement, un projet qui pourrait se réaliser, c’est celui de Baie-Comeau », a affirmé M. Martel, jeudi soir, lors du traditionnel souper du maire de janvier à la Chambre de commerce de Manicouagan.

D’après les informations de l’élu, les étapes pour la réalisation d’une usine de traitement de graphite dans le parc industriel Jean-Noël-Tessier et l’exploitation du gisement du Lac Guéret, situé à 300 km au nord de Baie-Comeau, suivent leur cours. L’investissement projeté se situe à 166 M$. « Le financement est en train de s’attacher. Il y a beaucoup de démarches qui ont été faites. Les terrains sont disponibles. On a réglé la question des taxes », a indiqué M. Martel.

Le maire a répété une fois de plus que, pour la Ville de Baie-Comeau, l’arrivée de Mason Graphite constituera une bougie d’allumage pour le développement économique. « S’il s’installe, il va entraîner d’autres choses, mais on ne peut pas parler », a-t-il souligné, tout en rappelant les débouchés nombreux liés au graphite.

L’importance d’être proactif et d’éliminer le discours de morosité est ressortie des propos du maire à la tribune de la Chambre de commerce. « Il faut être proactif. Vous êtes tous des leaders et c’est ça le message que je veux laisser ce soir », a-t-il lancé en substance. En matière de développement économique, la Ville tente d’ailleurs plus que jamais de prêcher par l’exemple. Cela vaut notamment pour l’accélération des étapes dans l’éventualité où des promoteurs souhaiteraient réaliser des projets à Baie-Comeau.

 

Partager cet article