Mgr Luigi Bonazzi repart heureux

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 13 février 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Le nonce apostolique du Canada, Mgr Luigi Bonazzi, a quitté Baie-Comeau, jeudi, comblé après quatre journées remplies de rencontres et d’échanges enrichissants.

Le représentant du pape, qui réside à Ottawa, était de passage chez nous pour clore l’Année de la vie consacrée. Mais, comme il l’avouera lui-même, cette raison officielle est devenue pour lui une excuse pour venir s’imprégner d’une nouvelle réalité, celle du diocèse de Baie-Comeau. « J’essaie d’interpréter un peu l’esprit qui caractérise le pape François, soit de sortir et de se mêler aux endroits où la vie se développe », a-t-il expliqué.

Mgr Bonazzi considère important de « pouvoir passer d’une connaissance des choses qu’on peut écouter à la radio ou lire à la connaissance de qu’on peut voir. » Il fait référence au contexte géographique et humain.

Des visites et des rencontres, il en a fait beaucoup à Baie-Comeau surtout, mais aussi à Pessamit. En plus des célébrations qu’il a présidées, il a notamment visité La Vallée des roseaux, a été reçu par la Ville de Baie-Comeau et a échangé avec des enfants à l’église Saint-Nom-de-Marie. Lors de son passage dans la communauté innue, il a visité une garderie, a dégusté un repas et a même participé à une danse traditionnelle.

Une journée d’entretiens spirituels a rassemblé 115 personnes provenant d’ici et là sur le vaste territoire de Tadoussac à Natashquan. Ces échanges l’ont marqué. « C’est toujours difficile de prendre la température de la qualité intérieure d’une personne, mais hier (4 février), j’ai eu comme l’impression de rencontrer des personnes dont la vision de la vie est une occasion de se dépenser pour les autres », a mentionné Mgr Bonazzi. « Je pense que ce sont des personnes qui contribuent à élever la qualité humaine de cette région », a-t-il ajouté.

La relève

La relève en Église représente un défi dont il est conscient et qui l’interpelle. « Bien sûr, j’ai remarqué qu’il s’agit souvent de personnes d’un certain âge. Il est là le défi, le défi de savoir comment trouver une relève », a-t-il reconnu.

Le nonce considère qu’il faut trouver «la fantaisie et l’entrepreneurship pour donner à d’autres le goût de devenir eux aussi des témoins de la joie de l’Évangile. »

De sa première visite sur la Côte-Nord, Mgr Bonazzi a indiqué qu’il gardera en souvenir la joie et la gratitude que plusieurs lui ont témoignées ainsi que « la surprise de voir qu’en certains moments, des personnes simples commencent à parler d’expériences de vie empreintes de foi profonde, de générosité et du désir de faire du bien. »

Fait à noter, la visite d’un nonce apostolique pour une série d’activités sur quelques jours est une première dans le diocèse de Baie-Comeau.

Mgr Bonazzi est en poste depuis deux ans au Canada. Auparavant, il a œuvré comme nonce apostolique à Cuba, en Haïti et en Lituanie.

Partager cet article