Baie-Comeau modifie son règlement sur les cantines mobiles

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 20 avril 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Baie-Comeau vient de modifier son règlement concernant le commerce afin de mieux encadrer les cantines mobiles qui font affaires sur son territoire. L’expérience de 2014 et 2015 avec Thaïzone mobile en est à l’origine.

On se souviendra que le gros camion rouge et blanc de l’entreprise de restauration s’est installée le long du boulevard Laflèche au cours des deux dernières saisons estivales, au grand plaisir des amateurs de cuisine thaï et de cuisine de rue.

Or, des restaurateurs ayant pignon sur rue à Baie-Comeau ont crié à la concurrence déloyale. D’autres gens d’affaires ont également dénoncé cette arrivée dans le paysage d’entreprises qui ne paient ni loyer ni taxes à la Ville.

Le conseil municipal a choisi de ne pas interdire ce type de commerce, mais de le réglementer davantage, notamment au chapitre de la sécurité des lieux où il établit ses pénates et du délai maximal autorisé pour le faire.

En plus d’un permis de base se situant à 450 $ pour un résident et à 650 $ pour un non-résident, l’exploitant devra obtenir un permis additionnel dont le coût est établi en multipliant un montant de 5 $ par la superficie en mètres carrés qu’il occupe, et ce, multiplié par le nombre de mois qu’il demeure sur place. Selon le maire Claude Martel, le montant à défrayer frôlera le coût d’un loyer dans un local.

Fait à noter, Thaïzone mobile a déposé une demande de permis pour l’été 2016. La bannière sera donc de retour pendant une partie de la belle saison.

Partager cet article