Le Centre Archéo Topo célèbre le mois de l’archéologie

Par manic_admin_site

Forestville – La 12e édition du Mois de l’archéologie est amorcée depuis le 1er août et ce jusqu’au au 31 août prochain. Sur la Côte-Nord, c’est au Centre Archéo Topo des Bergeronnes, seule institution régionale totalement dédiée à l’archéologie, que l’événemenet est souligné avec une panoplie d’activités pour tous.

Jacqueline Richer

Pendant un mois complet, l’Archéologie est à l’honneur à travers tout le Québec et notamment sur la Côte-Nord. Une foule d’activités pour tous aura lieu, dont la plupart sont gratuites. Voilà de belles opportunités de sorties en famille pendant la saison touristique.

Le Mois de l’archéologie est l’occasion pour les municipalités de faire connaître leurs actions envers leur patrimoine archéologique. Plusieurs d’entre elles ont effectué des fouilles sur leur territoire et n’ont pas la possibilité de les mettre en valeur à l’année longue auprès de leurs citoyens.

Les 10 dernières années ont été riches sur le plan de l’archéologie au Québec. Grâce au mois de l’archéologie, de nombreux archéologues et chercheurs ont été encouragés dans leurs démarches. Ils ont ainsi pu faire connaître les résultats de nombreuses fouilles et analyses archéologiques, en discuter avec le public et collaborer avec les intervenants ou municipalités concernés afin de mettre en évidence leurs découvertes à travers différentes activités.

Sur la Côte-Nord précisément, le Centre Archéo Topo des Bergeronnes offrira 5 activités gratuites ou à faibles coûts accessibles à tous les membres de la famille: Taille de pierre, Fabrication de poterie, Archéo Rando, des conférences à thématique culturelle et Technologie autochtone.

Notre histoire au Centre Archéo Topo

Le Centre Archéo Topo est une institution incontournable pour les curieux de l’histoire nord-côtière. La région est une des plus riches en archéologie du Québec avec plus de 1 300 sites inventoriés. Le centre vous fera découvrir 8 000 ans d’occupation humaine : Amérindiens, Paléo-esquimaux, Inuits, Basques, Anglais et Français, sont tous venus à des époques différentes découvrir notre région. Leurs traces nous révèlent une hitoire souvent méconnue.

Un fidèle porte-parole

Jérôme Couture a tellement été emballé par son expérience de porte-parole l’an dernier, qu’il renouvelle son engagement en 2016. Jérôme est curieux et désireux de trouver de l’inédit, mais aussi du sens dans ce qu’il entreprend. Il est bien servi avec l’archéologie. « À fouiller notre passé, on comprend mieux l’extraordinaire capacité d’adaptation de l’être humain face à son environnement et que lorsqu’il s’unit, il peut créer une révolution technologique ou bâtir le plus grand des monuments. C’est fascinant et ça donne foi en l’avenir! », exprime-t-il avec enthousiasme.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des