Sept-Îles, « terre d’accueil du développement économique »

Par 12:00 AM - 20 septembre 2016
Temps de lecture :

Le ministre aux Affaires maritimes, Jean D’Amour a conclu à Sept-Îles, mercredi, une tournée diplomatique pour faire la promotion de la Stratégie maritime du Québec à une quinzaine de consuls et ambassadeurs étrangers. Le ministre affirme que «la Côte-Nord est drôlement bien positionnée» dans la stratégie gouvernementale.

Martin Bélanger – Le Nord-Côtier

Les ambassadeurs, provenant entre autres de l’Europe, des États-Unis et d’Israël, ont visité les installations portuaires de Sept-Îles, dont le quai multiusager, en plus d’assister à une présentation du Plan Nord. « Nous avons parlé de l’ensemble des infrastructures portuaires du Nord, incluant Port-Cartier et Baie-Comeau », a mentionné Jean D’Amour en fin de journée.

Sept-Îles est « une terre d’accueil sur le plan du développement, un développement de calibre international », a vanté le ministre. « La Côte-Nord est drôlement bien positionnée dans la Stratégie maritime. Sept-Îles à toute sa place et Sept-Îles va prendre sa place avec la collaboration du gouvernement », a-t-il continué.

La visite des diplomates à Sept-Îles a également permis au ministre de sensibiliser l’ambassadrice de l’Union européenne à l’importance de ratifier l’accord de libre-échange avec le Canada, alors que la représentante des États-Unis « s’est manifestée concernant le Plan Nord ».

Selon le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, les diplomates ont été impressionnés par les infrastructures portuaires du Port de Sept-Îles. « D’ailleurs, à chaque fois que quelqu’un débarque ici, au bout du quai, comme l’ont fait différents ministres, à chaque fois c’est la même réaction. C’est impressionnant les infrastructures qu’on a à Sept-Îles. Il y a un potentiel fort », a-t-il mentionné. Une annonce concernant la création officielle de la zone industrialo-portuaire (ZIP) de Sept-Îles devrait se faire sous peu.

La tournée diplomatique a débuté lundi à Montréal. Un bateau de croisière les a menés à Bécancour et Rimouski. Les ambassadeurs ont ensuite visité les Îles-de-la-Madeleine, avant de débarquer à Sept-Îles. Une tournée semblable avait été menée l’an dernier pour vanter le Plan Nord.

 

Partager cet article