Le petit Drakkar écrit une page d’histoire à Québec

Par Sandro Célant 12:00 AM - 22 février 2017
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Les joueurs du petit Drakkar de Baie-Comeau ont complété une semaine de rêve, dimanche passé, quand ils ont mis la main sur le prestigieux titre de la division AA du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec.

Les jeunes hockeyeurs de la région ont, du même coup, couronné une semaine de rêve à la suite de cette victoire historique de 5-3 sur les Voltigeurs de Drummondville devant près de 10 000 personnes réunies au Centre Vidéotron.

Après avoir vu leurs rivaux ouvrir la marque, les Nord-Côtiers ont sonné la réplique par l’entremise du défenseur septilien William Ambroise. Drummondville a repris les devants, mais le Baie-Comois Jérémi Miville a fait 2-2 alors qu’il ne restait que 0,5 seconde à faire à l’engagement initial.

L’attaquant Olivier Hudon a inscrit l’unique filet de la deuxième période. Son coéquipier forestvillois Zachary Nicolas a ensuite doublé l’avance des siens au début du troisième tiers avant de voir l’ennemi réduire l’écart à 4-3.

Le Baie-Comois Olivier St-Louis a ensuite cassé les reins des joueurs adverses quand il s’est échappé seul, à sa sortie du banc des punitions, pour enfiler le but assommoir, qui allait paver la voie à cette superbe prestation.

Écrire l’histoire

« C’est tout simplement incroyable comme sensation et la performance offerte par nos jeunes. Depuis le début du tournoi, nous leur avons dit qu’ils avaient la chance d’écrire leur propre histoire et ils l’ont fait de brillante façon », a confié l’entraineur-chef Jean-Philippe Claveau.

Bien soutenu par ses adjoints Éric Smith et Jean-Marc Lévesque, le dirigeant avait établi un plan d’action et ses joueurs ont trouvé le moyen de le respecter jusqu’à la fin. « Certes mon plus grand moment depuis que je fais du hockey », a-t-il pris la peine d’ajouter.

Après avoir remporté sa partie inaugurale 4-1 face à ces mêmes Voltigeurs, le petit Drakkar a patienté plus d’une semaine avant de disputer son deuxième match de la compétition contre les représentants de la Suisse.

Moment clé

« Cette partie se voulait en sorte la grande finale avant la finale. On savait que la Suisse représentait l’équipe à battre avec ses meilleurs éléments de deuxième année dans la catégorie. Nous avons gagné 3-1 et, dès ce moment, les joueurs ont commencé à y croire. »

Jean-Philippe Claveau a savouré ce triomphe (son club perdait 1-0 après deux périodes) tout en passant un message bien clair à ses patineurs. « Il fallait écrire notre histoire, mais il fallait aussi la compléter avec une conclusion heureuse », a imagé le pilote avec beaucoup de fierté.

Après ce gain décisif contre la Suisse, les éventuels champions de 2017 ont pris la mesure des Mooseheads d’Halifax, 2-1, en demi-finale avant de conclure le tout en beauté.

Couronnés en début d’année au tournoi pee-wee de Jonquière, les patineurs du petit Drakkar ont poursuivi leur élan victorieux avec ce triomphe qui, du même coup, vient marquer les annales du hockey régional.

Les petits gars et la grande fille (la gardienne de but Annaëlle Gagné) de la Côte ont dû surmonter plusieurs obstacles pour atteindre un tel niveau et ils sont aujourd’hui récompensés.

« Considérant l’ampleur de notre projet (pee-wee AAA Relève) en début d’année et les contraintes qui s’y rattachent, nos jeunes ont prouvé qu’il était possible de réaliser de grandes choses et ils l’ont fait en s’impliquant tous collectivement », a ajouté Claveau.

Les Nord-Côtiers

Pendant que leurs coéquipiers du pee-wee volaient la vedette dans la Vieille Capitale, les Nord-Côtiers du bantam AAA Relève et du midget Espoir ont connu des sorties plus modestes à domicile.

Confrontés aux visiteurs de Pointe-Lévy et de Québec dans le cadre d’un autre programme de la Ligue d’excellence, les joueurs du bantam ont baissé pavillon 6-1 et fait match nul 1-1 contre les Corsaires de Pointe-Lévy. De leur côté, les patineurs du midget ont livré un verdict nul de 1-1 au Typhon de Québec, samedi, avant de s’incliner 4-3, dimanche, face aux Cyclones du Séminaire St-François.

 

Partager cet article