Les pluies abondantes malmènent la route 389

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 31 octobre 2017
Temps de lecture :

Des travaux temporaires ont été réalisés au kilomètre 126 de la route 389, là où s’est produit le glissement de terrain. Il est notamment question de la pose de d’une glissière de sécurité ancrée au sol, au milieu de la chaussée. Courtoisie MTQ

Baie-Comeau – Les pluies abondantes ont malmené la route 389 à la fin de la semaine dernière. Fermée complètement sur plus d’une centaine de kilomètres, jeudi soir, en raison d’un glissement de terrain survenu au kilomètre 126, elle a finalement été rouverte samedi avant-midi.

Les experts en géotechnique dépêchés par le ministère des Transports du Québec sur les lieux de l’affaissement ont jugé la situation suffisamment sécuritaire pour autoriser la réouverture de la route, mais en alternance. Tous les camionneurs et les automobilistes qui étaient retenus au kilomètre 94 et au kilomètre 212 (Manic-5) ont enfin pu poursuivre leur chemin.

Les pluies des journées de mercredi et de jeudi expliquent le fait qu’une partie d’un cap, composé principalement d’argile, de gravier et de cailloux, se soit effondrée sur la chaussée dans la soirée de jeudi. Les débris ont été nettoyés rapidement, mais le MTQ a tout de même décidé de fermer la route 389 à tous les véhicules.

Pont de Manic-2

Dans la matinée de jeudi, c’est du côté du pont de Manic-2 que tous les regards convergeaient. Une cavité créée dans la chaussée un peu avant le début de l’épisode de pluie abondante a mené à la fermeture aux poids lourds et à la circulation en alternance aux véhicules légers, précise Sarah Gaudreault, porte-parole du MTQ.

Les camionneurs désirant emprunter la route 389 au nord du pont ont été invités à effectuer un détour par la route de contournement reliant la chemin de la Scierie à Manic-2. Or, en soirée jeudi, cette route de contournement a à son tour été fermée par le ministère en raison de l’état lamentable de la chaussée. Elle a été rouverte en fin d’avant-midi samedi.

Fait à noter, lundi, la circulation s’effectuait toujours en alternance sur le pont pour les véhicules légers et demeurait interdite aux poids lourds. Des employés s’affairaient alors aux travaux de réparation.

Par ailleurs, le MTQ évalue les travaux permanents à réaliser à la hauteur du kilomètre 126, là où s’est produit le glissement de terrain, à la suite des recommandations des experts.

Partager cet article