« On veut construire des étages, mais la fondation n’est pas bonne » – le maire Marc Tremblay

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 06 Décembre 2017
Temps de lecture :
Le maire de Baie-Trinité, Marc Tremblay, compare la situation qu'il découvre à la municipalité à un chantier de construction. Photo archives Le Manic

Je quitte le navire. J’ai donné ce que je pouvais donner. Je ne me rendrai pas malade pour ça, a souligné Marc Tremblay, qu’on aperçoit ici quelques semaines après son élection en novembre 2017.

Baie-Comeau – Il n’y a pas à dire, le nouveau conseil municipal de Baie-Trinité a beaucoup de pain sur la planche pour remettre la municipalité sur les rails après le relâchement des dernières années.

« Il y a beaucoup de choses à régler ici, Madame », s’est écrié le maire Marc Tremblay, le 29 novembre, au lendemain de la première séance du conseil municipal depuis son élection, une rencontre à laquelle ont d’ailleurs assisté 80 citoyens. À titre de comparaison, une douzaine de personnes à peine ont participé à la première séance du nouveau conseil à la ville de Baie-Comeau.

Pas moins de 13 projets de résolution étaient inscrits à l’ordre du jour de la rencontre. « C’est énorme. Le ministère des Affaires municipales m’a dit : «Vous avec plus de résolutions qu’il n’y en a eu dans la dernière année» », raconte M. Tremblay.

L’élu a d’ailleurs une façon bien particulière d’illustrer la situation qu’il découvre depuis un mois à la municipalité de Baie-Trinité. « On est comme un chantier de construction. On veut construire des étages, mais on s’aperçoit que la fondation n’est pas bonne et il faut la refaire », indique-t-il.

Des décisions

Le conseil municipal a nommé Serge Lestage au poste de maire suppléant. M. Lestage est un nouveau venu en politique municipale et habite Baie-Trinité depuis peu.

L’ensemble des membres du conseil municipal, incluant les deux conseillers réélus le 5 novembre, participeront à une formation destinée aux élus le 11 décembre. Une autre demi-journée de formation traitant du code d’éthique qui encadre leur mandat est aussi prévue bientôt.

Le site Internet de la municipalité sera mis à jour. Un conseiller municipal suivra une formation en ce sens. D’ici à sa restructuration, le site a carrément été fermé.

Partager cet article