Baie-Comeau veut développer son réseau électrique

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 22 février 2018
Temps de lecture :

Entouré du directeur général, François Corriveau, et de la greffière et directrice des services juridiques, Annick Tremblay, le maire Yves Montigny s’est dit ouvert à écouter les gens lors d’une rencontre à venir. Il a cependant précisé qu’il ne faut aucunement présumer de son issue. Photo Le Manic

Baie-Comeau – La Ville de Baie-Comeau réfléchit à la possibilité de développer son réseau électrique du secteur Est pour lui permettre d’alimenter des entreprises électro-intensives qui pourraient s’installer dans un parc technologique à voir le jour au sud du boulevard Pierre-Ouellet.

Le maire Yves Montigny a annoncé la nouvelle, mardi soir, aux 107 convives réunis pour le traditionnel souper-conférence de début d’année organisé par la Chambre de commerce de Manicouagan avec le premier magistrat de la Ville. » Notre diversification économique passe par l’hydroélectricité « , a-t-il lancé d’entrée de jeu. Le nouveau préfet élu, Marcel Furlong, qui agissait également comme conférencier,  a profité de la tribune pour élaborer en long et en large sur le rôle d’une MRC.

Baie-Comeau travaille actuellement avec neuf promoteurs, dont trois considérés très sérieux, qui souhaitent réaliser des projets liés à la cryptomonnaie et aux centres de données, des domaines à très fortes demandes en énergie. « On veut les connecter au réseau de distribution de la Ville de Baie-Comeau. Ça nous permet d’avoir un paiement de facture de ces entreprises-là et ça nous permet d’aller chercher des revenus additionnels pour l’ensemble des citoyens », a expliqué M. Montigny. Avec ces nouveaux revenus, le maire veut faire face au mur financier anticipé en 2019 avec un manque à gagner estimé à 2 M$.

Le poste Bégin possède une disponibilité de 15 mégawatts (MW). Ils pourraient permettre d’alimenter le projet plus susceptible de se réaliser rapidement, celui d’un centre de données qui serait installé cependant en zone industrielle.

Du côté de la cryptomonnaie, oui, il y a l’entreprise Bitfarms qui envisage établir ses pénates à Baie-Comeau en 2019 et créer 100 emplois si elle a accès aux 100 MW dont elle a besoin, mais il y a plus encore. « La journée où on va couper un ruban à Baie-Comeau avec une entreprise qui consomme 15 MW, les autres vont suivre l’une après l’autre », assure le maire Montigny, en soulignant que ça se passe ainsi dans ce milieu-là.

L’élu insiste sur le fait qu’avant de faire quelque investissement que ce soit dans le développement du réseau de distribution électrique, la Ville s’assurera d’obtenir les garanties suffisantes de la part des promoteurs de façon à ne pas refiler la facture aux contribuables baie-comois.

Plus de détails dans notre édition papier

Partager cet article