La saga se poursuit à la traverse Matane-Côte-Nord

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
La saga se poursuit à la traverse Matane-Côte-Nord
On aperçoit le CTMA Voyageur au quai de Cap-aux-Meules. Photo Wikipédia

Baie-Comeau – La saga de la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout se poursuit. Acquis par la Société des traversiers du Québec (STQ) à la mi-janvier pour éviter une rupture de service au départ du CTMA Vacancier pour son port d’attache des Îles-de-la-Madeleine, l’Apollo ne pourra finalement pas prendre la mer à la date prévue du 1er février.

C’est ce qu’a annoncé la STQ mercredi soir. Son porte-parole, Alexandre Lavoie, refuse cependant de s’étendre sur les raisons qui empêchent l’Apollo d’effectuer les traversées à compter de vendredi. Il pourrait s’agir d’essais en mer à poursuivre, mais sans que ce ne soit confirmé.

Le plan de match temporaire qui prévaut pour assurer la continuité des traversées entre Matane et la Côte-Nord inclut l’arrivée en renfort du CTMA Voyageur, un autre navire du groupe madelinot. Il s’agit d’un navire cargo, donc qui peut accueillir plusieurs semi-remorques. Il n’y a que 12 places pour les automobiles.

C’est pour cette raison qu’un service de navette aérienne est remis en fonction pour les piétons entre les aéroports de Mont-Joli, de Sept-Îles et de Baie-Comeau. Deux allers-retours quotidiens sont déjà prévus entre la rive sud et la Côte-Nord pour les 1er et 2 février. La situation sera réajustée au besoin pour la suite des choses.

Les horaires

L’horaire du CTMA Voyageur indique un aller-retour par jour entre Matane et Godbout à compter de vendredi, mais rien entre Matane et Baie-Comeau en raison de travaux au débarcadère justement en prévision de l’accostage prochain de l’Apollo. La STQ invite la clientèle à utiliser le service des réservations.

Pour les navettes aériennes, les clients sont invités à se rendre à l’aéroport 45 minutes avant leur vol. Les tarifs seront les mêmes que pour le service de traversiers.

Cale sèche

Fait à noter, pendant ce temps-là, le F.-A.-Gauthier, le navire affecté sur une base régulière à la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout, devrait maintenant avoir terminé sa période de cale sèche au chantier Davie à Lévis.

Entamée le 14 janvier pour une période de deux semaines, elle devait servir à poser un diagnostic sur les raisons des problèmes de vibration aux deux propulseurs azimutaux du navire. On pourrait en savoir plus la semaine prochaine.

Le F.-A.-Gauthier est en service depuis juillet 2015. Il a été construit au chantier Fincantieri en Italie. 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des