La justice sociale, loin d’être atteinte

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
La justice sociale, loin d’être atteinte
Le député Martin Ouellet, Michel Savard de la Table des groupes populaires et Nathalie Boudreault, de la Table régionale des organismes communautaires, sont accompagnés de plusieurs travailleurs et travailleuses d’organismes communautaires de la région. Photo Le Manic

Baie-Comeau –  En prévision de la Journée mondiale pour la justice sociale, qui se déroulera ce mercredi 20 février, les organismes communautaires de la Côte-Nord en profitent pour rappeler que cet idéal est loin d’être atteint.

« C’est pour montrer qu’on ne baisse pas la garde avec le nouveau gouvernement en place. Il vit présentement une lune de miel, mais il n’y a rien qui nous dit que la situation va s’améliorer », a fait valoir le coordonnateur de la Table des groupes populaires de la Côte-Nord, Michel Savard, accompagné du député Martin Ouellet et de plusieurs travailleurs et travailleuses d’organismes communautaires.

Selon M. Savard, les 4,5 G$ de surplus au gouvernement ont été faits au détriment du filet social. « Regardez les demandes d’aide aux comptoirs alimentaires. C’est en hausse partout au Québec », a-t-il martelé pour illustrer son propos.

Le porte-parole estime aussi « paradoxal que le premier ministre (François Legault) répète toujours qu’il veut créer des emplois de qualité, mais qu’il refuse de hausser le salaire minimum à 15 $ l’heure. Ça envoie un drôle de message ».

Inacceptable

Ne manquant pas de raisons de s’indigner, Michel Savard en a aussi contre l’augmentation de la contribution que doivent payer les personnes ayant des contraintes sévères à l’emploi à l’établissement qui les hébergent. Même chose pour le délai d’attente de 66 mois imposé à ces mêmes personnes pour avoir droit à l’augmentation de leurs prestations, une situation jugée « inacceptable » par le coordonnateur.

M. Savard parle également de la « volte-face » du gouvernement en ce qui a trait à la somme de 1,4 G$ perçue en trop par Hydro-Québec entre 2008 et 2013, ce qui représente environ 350 $ par client. « Lorsqu’il était dans l’opposition, M. Legault disait pourtant que cet argent devait être restitué aux clients », a-t-il rappelé.

Plateforme assez menue

Pour sa part, le député de René-Lévesque n’a pas manqué de souligner que près des deux tiers des citoyens n’ont pas appuyé la Coalition avenir Québec aux dernières élections et qu’en conséquence, ils n’ont pas « entériné les engagements de la CAQ, qui a une plateforme assez menue pour les organismes communautaires ».

Martin Ouellet a soutenu au passage que l’implantation des classes de maternelle quatre ans au Québec n’était « pas souhaitée et pas souhaitable. J’aurais préféré que cet argent soit attribué au réseau des CPE », a-t-il ajouté.

Afin de symboliser les demandes de milieu communautaire régional à Québec, Michel Savard a remis au député un petit bateau en plastique, qui illustre à la fois les constants ratés de la traverse entre Matane et la Côte-Nord ainsi que la route 138, toujours pas complétée en Basse-Côte-Nord. « Ça aussi, c’est une question de justice sociale », a conclu M. Savard.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des