Deux conjoints et deux véhicules enlisés sur un sentier de motoneige

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Deux conjoints et deux véhicules enlisés sur un sentier de motoneige
Le Jeep s'est enlisé sur le sentier de motoneige longeant le lac Provencher. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Un événement pour le moins inusité s’est produit, jeudi, sur un sentier de motoneige traversant l’avenue Damase-Potvin à Baie-Comeau.

Les véhicules de deux conjoints se sont retrouvés enlisés sur le sentier, mais sur chaque côté de la chaussée et à quelques centaines de mètres plus loin. Il aura fallu l’intervention de la surfaceuse pour les sortir de là.

Il était autour de 16 h quand Robert (Bob) Chartrand circulait tout bonnement dans le secteur en camionnette. Fidèle à son habitude, celui qui agit comme patrouilleur à l’Association des motoneigistes Manicouagan inc. (AMMI) a jeté un coup d’œil sur le sentier lorsqu’il s’est immobilisé à l’arrêt obligatoire de l’intersection des avenues Damase-Potvin et Parent.

C’est alors qu’il a aperçu un véhicule utilitaire sport (VUS) enlisé un peu plus loin sur le tronçon près du lac Provencher. « Je me suis dit : qu’est-ce qu’il fait là ». M. Chartrand raconte être allé s’enquérir de ce qui se passait. « Il était jacké ben dur. Il (le conducteur) est arrivé avec son Jeep et est descendu là avec son petit bonhomme. C’est d’la swamp là. »

Les policiers de la Sûreté du Québec ont été appelés. Une dépanneuse s’est amenée, mais son conducteur a refusé de s’aventurer sur le sentier en raison des risques d’enlisement pour lui aussi.

Des motoneigistes sont également arrivés et ont tenté de sortir le VUS en le tirant à l’aide de câbles, mais sans succès.

La conjointe arrive

Toujours selon M. Chartrand, l’homme a appelé sa conjointe, qui a rappliqué sur place. « Au lieu d’attendre sur le chemin, elle est partie sur le sentier qui mène à l’arrière des Galeries Baie-Comeau et son véhicule s’est aussi enlisé », indique-t-il.

Les policiers ont également été appelés pour cet événement. Donc, d’un côté de l’avenue Damase-Potvin, il y avait le véhicule du conjoint et de l’autre, celui de sa conjointe.

Finalement, le dernier chapitre à cette histoire rocambolesque s’est déroulé vers 19 h 30 lorsque la surfaceuse du club l’AMMI est intervenue pour remorquer les deux véhicules moyennant une facture totale de 1000 $, selon le patrouilleur motoneigiste.

M. Chartrand précise que ce n’est pas la première fois qu’un véhicule roule sur un sentier de motoneige et s’y enlise. Il y a quelque temps, cela s’est passé non loin de la passerelle Manicouagan, près de la piste de motocross. Le conducteur aurait alors confié que son GPS l’avait dirigé vers le sentier.

Du côté de la Sûreté du Québec, la sergente Marie-Josée Ouellet confirme que les policiers sont intervenus à deux reprises, jeudi, pour des véhicules enlisés. Dans les événements rapportés par les agents, dit-elle, il y avait un véhicule mal pris au départ, puis un deuxième à la fin.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des