Après l’incendie du 10 mars, la situation revient à la normale au bloc opératoire

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Après l’incendie du 10 mars, la situation revient à la normale au bloc opératoire
Le bloc opératoire de l’Hôpital Le Royer de Baie-Comeau doit reprendre ses activités normalement dès jeudi, après avoir fonctionné en mode allégé depuis plus d’une semaine en raison des dommages causés par un incendie. (Photo : Le Manic)

Baie-Comeau – Dix jours après qu’un patient ait volontairement allumé un incendie à l’Hôpital Le Royer à Baie-Comeau, le mode allégé au bloc opératoire prend fin. La situation doit revenir à la normale dès le jeudi 21 mars.

Faut-il rappeler que l’homme a sévi dans le secteur des laboratoires au petit matin du dimanche 10 mars. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord (CISSS) refuse de confirmer quoi que ce soit sur son état de santé ou encore sur les circonstances de l’incendie.

Cependant, la Sûreté du Québec a souligné qu’il s’agissait d’un incendie criminel survenu après qu’un patient ait mis le feu à des couvertures.

Le sinistre a beaucoup affecté le bloc opératoire, où se trouve d’ailleurs la majorité des dégâts. Une salle d’opération a été remise en état le jour même pour répondre aux urgences. Le lundi, toutes les chirurgies prévues étaient reportées et, à compter du mardi, un mode allégé était mis en place pour composer avec la situation.

« Cela signifie que nous opérons les cas de cancer et les urgences. Les chirurgies des autres personnes sont reportées », a précisé Sandra Morin, adjointe au PDG et relations avec les médias, tout en soulignant que les cas d’endoscopie ne sont pas concernés. Donc, tout ce qui est gastroscopie, bronchoscopie ou autres peut être pratiqué.

Fait à noter, lorsque l’incendie a été allumé dans le secteur des laboratoires, du personnel se trouvait sur place. Mme Morin confirme qu’un soutien psychosocial a été offert à tous les employés de l’hôpital touchés de près par l’événement.

En début de semaine, l’évaluation exacte des dommages restait encore à faire. Les premières estimations parlent d’un montant d’au moins 600 000 $.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des