Marilène Gill fustige le budget Morneau

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Marilène Gill fustige le budget Morneau
Marilène Gill, lors de son investiture il y a une dizaine de jours. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Il ne fallait pas compter sur Marilène Gill pour apprécier le budget déposé mardi par le ministre fédéral des Finances Bill Morneau. La bloquiste dénonce un budget sans plan ni vision, « qui conclut un mandat entier à dépenser n’importe comment ».

En matière de formation de main-d’œuvre, l’un de ses chevaux de bataille, la députée de Manicouagan soutient, le budget ne répond aux besoins des régions, à son avis. « Ce n’est pas de la formation dont on a besoin chez nous, c’est de main-d’œuvre, et il n’y a rien dans le budget pour attirer les travailleurs hors des grands centres », a-t-elle soutenu en ajoutant qu’en ce qui concerne l’assurance-emploi, « aucune mesure permanente ne vient combler le trou noir ».

Mme Gill estime aussi qu’aucune des demandes du gouvernement du Québec n’a été comblée dans ce budget. « Toutes les demandes du Québec frappent un mur à Ottawa », indique-t-elle en affirmant que malgré les 3,5 G$ qui seront consentis dans ce dossier, « Ottawa rit carrément de nos producteurs sous gestion de l’offre ». Rien non plus pour le transport collectif, enchaîne-t-elle du même souffle.

Quelques jours après la Marche mondiale pour le climat, la bloquiste déplore que le fédéral « continue de subventionner les énergies fossiles comme si les changements climatiques n’existaient pas ».

Le Bloc québécois dit appuyer la subvention à l’achat d’un véhicule électrique, « mais tant qu’Ottawa investira des milliards dans les sables bitumineux, c’est une mesure à impact nul dans la lutte au réchauffement de la planète », dit Mme Gill.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des