Mégarelais Madame Labriski : une belle aventure pour la Familia

Par Sandro Célant 10:05 AM - 03 octobre 2019
Temps de lecture :

Les huit membres de l’équipe la Familia, dont Marie-Pier Dubuc (deuxième à partir de la gauche) ont vécu une très belle expérience sportive et sociale à l’occasion de la 6e édition du Mégarelais Madame Labriski présentée dans la Vieille Capitale. Photo Nathalie Audrey Joly

La Baie-Comoise Marie-Pier Dubuc et les autres membres de la Familia ont vécu une expérience sportive enrichissante lors de la 6e édition du Mégarelais Madame Labriski présentée dans la Vieille Capitale.

Événement unique de course à pied échelonné sur 24 heures (jour et nuit), l’activité s’adresse à des équipes de 4 à 12 coureurs qui doivent compléter un trajet totalisant près de 287 kilomètres.

Pour cette occasion, les participants traversent plusieurs municipalités de la MRC de La Côte-de-Beaupré, neuf municipalités de la MRC de la Jacques-Cartier en plus de parcourir de nombreux kilomètres dans la MRC de Portneuf.

Forte du succès des deux dernières années, l’organisation a pu compter sur la présence 40 équipes en 2019, dont celle regroupant la parenté et amis de Marie-Pier, qui a surpris bien du monde avec une très respectable 7e position au cumulatif.

Meilleur que prévu

Misant sur la participation de sa sœur, son beau-frère ainsi que d’une cousin et des copains, la représentante locale et ses alliés ont franchi la distance imposée en un temps officiel de 24 heures et 30 minutes.

« J’avoue que le chrono est bien meilleur que l’on pensait. L’objectif était de maintenir un rythme d’environ six minutes le kilomètre et nous sommes parvenus à courir autour du cinq minutes le kilo », a avoué la pharmacienne de profession.

L’athlète de 34 ans a été un rouage important au sein de son groupe. Marie-Pier a couru 38 kilomètres durant cette journée intense en plus de prendre le relais pour la dernière portion du parcours sur neuf kilomètres, le dimanche matin.

La mère de deux enfants a même pu compter sur la présence de sa fille de quatre ans Laura, qui a vite rejoint sa maman pour compléter les 500 derniers mètres de la course et franchir le fil d’arrivée.

La dynamique coureuse a adoré l’aventure sportive et sociale, qui permet aux adeptes de courir selon leur niveau et leurs objectifs. « Des gens de Baie-Comeau y avaient pris part l’année passée et les commentaires avaient été positifs. C’est vraiment plaisant et c’est à refaire. L’an prochain, il va y avoir une et peut-être même deux équipes », a-t-elle confié avec empressement.

Partager cet article