La politique pour l’élimination du plastique s’en vient à Baie-Comeau

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
La politique pour l’élimination du plastique s’en vient à Baie-Comeau
Le plastique à usage unique sera banni dans les installations de la Ville de Baie-Comeau dans les prochains mois. Photo iStock

La Ville de Baie-Comeau travaille à l’élaboration d’une politique pour l’élimination du plastique à usage unique dans les bâtiments municipaux, qui pourrait être adoptée par les élus en janvier 2020.

« C’est la directive que j’ai donnée », explique le maire Yves Montigny, à qui il tarde que les nouvelles mesures entrent en vigueur.

Un comité est au travail pour dessiner la future politique. Il réunit des membres du personnel des services du greffe, des communications et des approvisionnements.

On se souviendra qu’en juin, le maire s’était engagé à doter la Ville d’un plan d’action pour bannir le plastique à usage unique à l’intérieur de l’appareil municipal dans un délai de six mois.

Une consultation des citoyens est aussi au programme.

Changement de cap

Les règles internes destinées à bannir le plastique à usage unique entraîneront un important changement de cap dans les installations de la municipalité, notamment dans les arénas. À titre d’exemple, lors des matchs du Drakkar, les ustensiles, les verres ou encore les autres contenants de plastique ne seront plus acceptés, indique le maire.

Comme alternatives, il existe des fournitures biodégradables ou encore compostables, mais comme il n’y a pas encore de collecte des matières organiques dans la Manicouagan, les ustensiles et contenants biodégradables seraient privilégiés.

Les citoyens ou les groupes qui louent une salle dans un bâtiment appartenant à la municipalité, comme au Carrefour maritime ou encore au pavillon Saint-Sacrement, devraient aussi respecter la politique.

Bannir le plastique pourrait faire augmenter le coût des approvisionnements et le comité de travail se penche là-dessus. « Ils sont en train d’analyser s’il y a une différence de coût et comment on absorbe cette différence-là. Ils vont arriver avec des solutions », indique le maire, confiant.

Une deuxième phase

Une fois que le plastique aura été éliminé à l’interne à la Ville de Baie-Comeau, une deuxième phase permettra graduellement de changer les façons de faire sur le territoire municipal.

« Moi, je pense plus pour 2021 avec l’élimination le plus possible des plastiques à usage unique sur le territoire. On va probablement y aller graduellement avec les sacs de plastique pour la première étape », indique M. Montigny.

Une importante transformation des façons de faire est à prévoir chez les commerçants à moyen terme. « On veut le faire en concertation avec eux pour trouver des contenants alternatifs », ajoute l’élu en précisant que la Ville les soutiendra.

Entre-temps, la municipalité continue de regarder ce qui se fait ailleurs au Québec en matière de bannissement du plastique.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des