Le Drakkar récolte un point dans un revers en surtemps

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Le Drakkar récolte un point dans un revers en surtemps
Le Drakkar et les Saguenéens se sont livré une autre bataille endiablée, jeudi soir, qui a finalement permis aux visiteurs de se sauver avec une victoire de 5-4 en prolongation.

Le Drakkar a bien failli saluer son retour à la maison sur une note victorieuse, jeudi soir, mais a tout de même baissé pavillon 5-4, en surtemps, devant les Saguenéens de Chicoutimi et 1 422 amateurs réunis au centre Henry-Leonard.

Les vikings du navire auraient mérité un meilleur sort après avoir effectué une superbe remontée en troisième période, mais les visiteurs sont parvenus à revenir de l’arrière à leur tour et se sauver avec le triomphe.

Tirant de l’arrière par un but avec moins de deux minutes à faire au match, les Sags ont retiré leur gardien à la faveur d’un sixième attaquant et cela a permis à William Dufour de créer l’égalité à quatre partout alors qu’il ne restait que 93 secondes à écouler.

Ce même Dufour est revenu à la charge, en prolongation, quand il a joué le trouble-fête avec le filet décisif marqué à la suite d’une belle passe de son coéquipier Théo Rochette.

Recul de 2-1

Accusant un recul de 2-1 après deux périodes, les membres de l’équipage ont sonné la charge au troisième tiers avec trois buts sans riposte pour reprendre une avance de 4-2.

Après avoir bloqué un tir en zone défensive, l’attaquant Mikisiw Awashish s’est échappé fin seul pour marquer son tout premier but en carrière dans la LHJMQ.

Le vétéran de 20 ans Gabriel Proulx a ensuite soulevé la foule, 72 secondes plus tard, quand il a donné l’avance aux siens. Julien Létourneau a ensuite porté la marque 4-2 Drakkar à la 13e minute.

Les Saguenéens ont toutefois relancé le débat, huit secondes plus tard, quand Justin Ducharme a trompé la vigilance du gardien de but Lucas Fitzpatrick avec un tir précis dans la partie supérieure.

Dommage

« C’est très dommage, car les joueurs sont revenus en force en troisième période. Il y a toutefois eu des erreurs très coûteuses et, avec moins de huit minutes à faire et une avance de deux buts, cela n’aurait pas dû se produire », a déploré l’entraîneur-chef Jon Goyens.

De retour derrière le banc, le pilote a vu de bonnes choses, mais a beaucoup moins apprécié la conclusion. « Sans rien enlever à l’adversaire, nous leur avons donné le match. Cela fait partie du processus et les joueurs vont apprendre », a ajouté le dirigeant tout en soulignant que son club avait récolté au moins un point dans huit de ses neuf dernières sorties.

En vitesse

Les Baie-Comois ont bénéficié d’une occasion en or en prolongation, mais le cerbère Alexis Shank a réalisé un gros arrêt aux dépens de Nathan Légaré…Christopher Farmer et Théo Rochette ont inscrit les autres buts dans le clan victorieux…Antoine Rochon a enfilé l’autre but du Drakkar…Le défenseur Christopher Merisier-Ortiz a été honoré avant le match comme le premier récipiendaire au titre de joueur par excellence Napa Pièces d’auto Baie-Comeau pour son brio durant le mois d’octobre…Le Drakkar sera de retour devant ses supporteurs, samedi, pour accueillir les Remparts de Québec de l’entraîneur-chef Patrick Roy.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des